Derniers sujets
» Saint Romuald
Doggy bag EmptyHier à 7:45 par Io Kanaan

» Le Seigneur d’Alpha Pavonis
Doggy bag EmptyDim 13 Oct - 7:42 par Io Kanaan

» Planète Mille Plateaux
Doggy bag EmptySam 12 Oct - 7:45 par Io Kanaan

» Chien sans collier
Doggy bag EmptyVen 11 Oct - 8:00 par Io Kanaan

» Semeur de rimes
Doggy bag EmptyJeu 10 Oct - 7:59 par Io Kanaan

» Saint Hippographe
Doggy bag EmptyMer 9 Oct - 7:35 par Io Kanaan

» Arbre de la bienheureuse ignorance
Doggy bag EmptyMar 8 Oct - 7:49 par Io Kanaan

» Roi pêcheur
Doggy bag EmptyLun 7 Oct - 8:04 par Io Kanaan

» Sagesse de l’archange
Doggy bag EmptyDim 6 Oct - 7:51 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est PÉPÉ JACKY VOUS RACONTE

Nos membres ont posté un total de 54938 messages dans 9107 sujets

Doggy bag

Aller en bas

Doggy bag Empty Doggy bag

Message  Nilo le Lun 15 Fév - 15:48

Doggy bag


La nuit tombe
Sur une vie de chien.

La peur au ventre
Il vomit sur les murs
Les restes de courage
Qui lui viennent du temps
Des matins de ripailles
Où il mettait ses os
De côté pour l'hiver
En pensant à des chiennes.

Il entend les échos
Des soupirs de ces chiennes
Sous les regards envieux
Des roquets de passage
Coliérisés de haine
Et de fautes de goût.

Ils ont le cou râpé
De ceux qui se rêvent molosses
Au pied des lampadaires,
A fouiller
Les poubelles vides du hasard
Posées sur des trottoirs
Aux effluves de grèves
Qui ne laissent aux chiens
Pour les jours de déroute
Que les restes fétides
Du banquet des défaites
Des soirs de grande peur.

Il voudrait s'endormir
Le matin,
Usé,
En soignant sa migraine
A coups de barre à mine.


Nilo.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Doggy bag Empty Re: Doggy bag

Message  hortense le Lun 15 Fév - 21:04

Homme-chien ou l'inverse...
Mais moi j'aime !

H.


Dernière édition par hortense le Mar 16 Fév - 8:46, édité 1 fois
hortense
hortense
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 832
Date d'inscription : 19/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Doggy bag Empty Re: Doggy bag

Message  Sylvie le Mar 16 Fév - 6:41

Il est clair qu'entre l'homme et le chien il n'y a qu'un pas !

J'ai ressenti, à la lecture de ce poème, comme un abandon, comme un espoir sur lequel on s'accroche mais qui n'arrive pas et la pesante solitude dans laquelle certaines personnes se retrouvent.

J'ai eu juste un problème à la lecture pour ce passage:

"....De côté pour l'hiver
En pensant à des chiennes.

Il entend les échos
Des soupirs de ces chiennes..."

Le "Des" qui se trouve avant "chiennes" puis "des" avant soupirs avec ensuite la répétition de "chiennes"

Lorsque j'ai lu l'ensemble, j'ai buté à cet endroit ( ce qui est très rare dans ta poésie qui glisse toujours à la lecture). Mais peut être que j'ai mal lu?

Ceci dit, ça ne m'a rien ôté côté ressenti, je peux te le dire.

Sylvie

PS: est ce que ton poème a un rapport avec le film? ( que je n'ai pas vu)
Sylvie
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 63
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Doggy bag Empty Re: Doggy bag

Message  Nilo le Mer 17 Fév - 10:35

Pas du tout.

Nilo, chienne de vie.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Doggy bag Empty Re: Doggy bag

Message  Dam le Mer 17 Fév - 12:26

Je crois qu'il ne faut y voir là aucune référence à des choses entendues, d'où la déroute et la gène si on ne s'en détache pas. Peut-être aussi parce qu'on ne veut pas y croire, à cette douleur, cette gène redondante, ce malaise perpétuel, ce désespoir non feint. C'est accablant cette misère misérable, presque insoutenable, et je la comprends ; l'insupportable du subit sans pouvoir de renoncement, condamné à un bagne séculaire ; l'ancêtre des cavernes crie à l'homme d'aujourd'hui, moderne, métal et plastique, lavé à coeur et rasé de près, désolé souriant et pétri d'insolante indifférence, mépris, arrogance, appelle la haine et la colère, la vengeance du vivant démasqué.

Dans le jargon populaire, "le chien" est celui qui dérange, qui se mêle de tout sans rien savoir, conseilleur mais jamais payeur. Il en prend plein la gueule mais il s'en fout. Il n'est pas animé de mauvaises intentions, il est juste piégé parce que désarmé.
La prochaine fois il se dit, en rentrant chez lui la queue basse, seul, tout seul : "la prochaine fois, on ne m'y reprendra pas. Chacun sa merde, chacun son bagne, j'ai compris la leçon.
Il marinera longtemps dans sa grotte, remâchant ses regrets et sa hargne, d'avoir subit contre toute attente la Loi du vivant.

Dam.
Dam
Dam
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 3006
Date d'inscription : 27/08/2009

http://membres.multimania.fr/bartolo_damien

Revenir en haut Aller en bas

Doggy bag Empty Re: Doggy bag

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum