Derniers sujets
» Dame d’Occitanie
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyAujourd'hui à 8:58 par Io Kanaan

» Ambiconifère
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyHier à 8:46 par Io Kanaan

» Chevalier Poussin Bleu
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyDim 10 Nov - 8:22 par Io Kanaan

» Boire avec la sirène
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptySam 9 Nov - 9:02 par Io Kanaan

» Sagesse des hyperquarks
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyVen 8 Nov - 8:52 par Io Kanaan

» Pavillon de plaisance
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyJeu 7 Nov - 8:38 par Io Kanaan

» Piaf-Modeste
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyMer 6 Nov - 8:38 par Io Kanaan

» Le dolmen et la crypte
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyMar 5 Nov - 8:55 par Io Kanaan

» Trinité Méconnue
Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) EmptyLun 4 Nov - 8:20 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est PÉPÉ JACKY VOUS RACONTE

Nos membres ont posté un total de 54971 messages dans 9138 sujets

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Dédé le Ven 12 Mar - 18:40

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)


Dédé: Salut les gonzesses. C'est Dédé. Cool

Dédé: Ni Dieu, ni César, ni tribun.

Dédé: Là j'suis sûr qu'vous croyez que j'vais me lancer dans une longue diatribe (c'est un mot qu'j'ai appris hier en lisant Libé) sur la collusion (encore un, au même endroit) benoîtement anti démocratique entre un pape et un président du seizième. J'vous la f'rai pas à la JJG, j'ai pas tout mon temps. C'est pathétique j'trouve tous ces boucliers levés au nom de la laïcité. Pas vous ? C'est sûr'ment pasque vous êtes nés après 1905, et qu'vous avez été vaccinés à l'école de la République par les instits éclairés à la bougie du siècle des lumières et qu'ont cru que la confession des enfants du siècle elle devait pas s'faire dans le secret des églises mais au tableau noir ou au piquet au fond d'la classe avec l'intégrale de celles de Rousseau à bout de bras. Faut dire qu' ça forge pas le caractère "les confessions" de JJR. Vaut mieux celles de Saint Augustin mais elles ont pas droit de cité à l'école laïque. C'est bien simple, maintenant les profs c'est eux qu'les élèves envoient au piquet en les traitant de lopettes. Ca donne idée de l'urgence pour eux de lire autre chose que la presse syndicale. M'emmerdez pas j'y viens au sujet. D'ailleurs si vous avez bien lu l'titre vous l'savez qu'j'y viens. J'suis pas sûr que vous ayez bien fait l'rapport mais j'suis en plein dans l'actualité. Je chronicle AU QUOTIDIEN. Et aujourd'hui c'est pas un jour comme les autres. Suivez, lisez calmement, prenez des notes si vous voulez, mais fermez la, et vous comprendrez.

Dédé: Moi j'aimais bien la pédagogie d'la paire de claques. C'est pas qu'j'l'ai connue, j'suis pas allé longtemps à l'école et y a qu'dans la cour ou devant les grilles qu'y s'en donnaient des claques, jamais en classe. Mais Papy y m'a raconté. Lui il a fait ses humanités avec un Gaffiot dans chaque main, les genoux sur l'arête de l'estrade. Enfin, que quand y f'sait une connerie, mais ça lui en a quand même fait soul'ver des tonnes de mots latins. Y s'souvient plus trop bien des déclinaisons (sauf des fois où y la ramène en récitant la messe pour faire décliner les invitations qui l'font chier) mais il l'a faite au moins cent fois la guerre des Gaules. Moi aussi mais j'les plante pas au même endroit. Et me demandez pas où j'les plante, ça vous regarde pas.

Dédé: Alors Papy, quand il est passé du bon côté d'l'estrade, comme plus personne parlait latin et qu'yavait plus les dicos dans les cartables, quand un grand con le f'sait chier et qu'la diplomatie suffisait pas il usait du dernier outil des diplomates : la baffe.
Ca marchait bien y m'a dit. Après les grands cons le f'saient moins chier. Y passaient plus de temps avec Pythagore et moins avec les gonzesses, pour pas s'en prendre une autre. Sans compter qu'avec les gonzesses y z'avaient des chances de s'en prendre aussi. C'est pas fin un grand dadais avec les gonzesses. Et comme elles sont pas forcément fines non plus y préféraient s'mettre sous la protection de Pythagore. C'est pas qu'ça en a fait des experts de la platitude de l'univers mais au moins y z'ont gardé toutes leurs dents pour les faire niquer après par les Mac Do' et les barres de céréales. Chacun sa croix.

Dédé: Non putain ! Insistez pas j'vous f'rai pas l'plaisir de taper sur la laïcité. C'est pas mon genre. J'suis pas là pour vous faire plaisir. Sinon j'm'en sortirais jamais, y en aurait toujours un pour réclamer quelque chose. J'sais pas moi, que j'lui corrige ses fautes par exemple. Ben comptez pas là d'sus, vous m'laissez me démerder avec les miennes, et prendre des remontées de bretelles par Papy, alors démerdez vous avec les vôtres. Tout c'que j'peux faire pour vous c'est vous les signaler. Et encore y en a à qui ça plait pas. Z'ont qu'à aller s'faire foutre. D'abord si y z'avaient écouté leurs instits de gauche y z'en s'raient pas à faire des fautes maladroites. Tant pis pour eux. Moi j'les aiderai pas. J'suis un adepte du "aide toi toi même", et j'vous garantis qu'à l'école du bistro c'est un bon enseignement, l'ardoisier étant pas souvent d'humeur à l'effacer pour vous sortir de la merde. Alors, faites comme moi, démerdez-vous.

Dédé: Ca y est, j'en vois qui suivent déjà plus. Des qu'il va falloir que j'remette dans le droit chemin pour pas qu'y z'aient à tout relire depuis l'début. Alors les traînards du fond d'la classe j'vous la fait courte : on parle pas de la laïcité, on parle pas de la visite du pape, on parle pas d'l'école, on parle pas de ma dernière cuite, ni même du bistro. On parle du 14 septembre 2008. ET QUE DE CA. Vous voyez qu'elle est pas compliqué à suivre la conversation, j'vous renvoie même pas une semaine en arrière ou trois jours en avant (plus loin c'est pas possible, déjà qu'vous suivez pas au jour le jour si j'vous embarque pour un voyage dans le temps vous allez être complètement largués et j'pourrais vous perdre, j'veux pas prendre de risque), non j'reste collé au plus près de l'actualité, au jour le jour. Mieux qu'Libé qui lui y te la raconte que l'lend'main.

Dédé: Et croyez pas que j'vous vois pas, vous les niais, les grands dadais du fond d'la classe qui savent même pas c'qui passe aujourd'hui sauf que c'est jour de quinté et qu'y a Drucker à la télé. Vous mériteriez que j'vous colle un Gaffiot dans chaque main, à genoux sur l'arête de l'estrade et que j'vous fasse réciter cent fois au moins et en tout cas jusquà c'que vous les sachiez par cœur l'intégrale de mes chronicles. Ca vous apprendrait à bavarder et à lire des niaiseries.

Dédé: Donc nous sommes le 14 septembre 2008. Jour de la Commémoration Mariale (si vous savez pas c'que c'est il est encore temps de vous inscrire au catéchisme) avec le Pape en guest star et de la Fête de l'Huma (si vous savez pas c'que c'est vous pouvez toujours essayer de prendre une carte du PC, pas la carte mère de votre ordi hein, bande de nazes, y march'rait plus) avec tous les déchirés du PS en invités surprises (ça va faire grimper la recette des buvettes).

Dédé: C'est pas de l'œcuménisme calendaire ça ! Le Pape à Lourdes, les naufragés du marxisme au Bourget. C'est vrai qu'dans la boue du Bourget y en a qui se sont noyés et qu'y a quand même pas mal de bobos qui sont v'nus là juste pour se faire voir. Les mêmes qu'y a deux jours au Collège des Bernardins pour écouter le Pape, des intellectuels y paraît. Mais bon, faut bien qu'y essaient de sortir la tête de l'eau.

Dédé: Donc, les cantiques au sud, les chants révolutionnaires au nord (pas dans les corons, exagérons rien quand même), Bernadette VS Marie-Georges. Le combat est déloyal, tout l'monde sait bien qu'le Parti Communiste Français est bien plus mal en point qu'l'Eglise de France. Y z'ont même loué deux étages de leur siège à des capitalistes, c'est vous dire si leurs quêtes du dimanche elles marchent pas fort. Vous savez bien, la vente à la criée de l'Huma sur les marchés. Vous avez jamais vu ça ? C'est que vous êtes nés trop tard, après le départ de Georges, c'est triste pour vous pasque c'était pas un triste Georges. Moi j'lai pas connu mais Papy y m'a dit qu'il engendrait pas la mélancolie Georges.

Dédé: Vous imaginez ça vous, l'Eglise de France qui louerait quelques rangées de bancs au fond des cathédrales à des bouffeurs de curés pour arrondir ses fins de mois. Ben non, vous l'imaginez pas. Et bien que le PCF y loue deux étages de son immeuble de la place du Colonel Fabien, en plein Paname du peuple c'est comme si l'Eglise elle louait des bancs aux suppôts de satan. Et pourtant y l'ont fait. Le PCF, pas l'Eglise. L'Eglise quand elle fait des portes ouvertes c'est pour laisser entrer les malades et les voleurs pour les mettre à l'abri du froid et de la maréchaussée, pas pour renflouer ses caisses. Le PCF lui c'est pour se refaire avec le fric des capitalistes à qui y disent qu'y veulent couper la tête depuis des dizaines d'années. Le PCF c'est un parti politique en manque de pognon qui fait du prosélytisme mendiant. En religion on appellerait ça un ordre. Chez eux ça fait un peu désordre.

Dédé: Bref tout ça pour dire qu'aujourd'hui est un jour à marquer d'une croix. Oups, ça m'a échappé. Disons, d'une pierre blanche, ça s'ra moins provocant dans un pays laïc. Y a des mots vaut mieux s'en méfier. "Croix" par exemple, c'est toujours associé à religion, comme "rouge" au communisme et "Ségolène" à royal (attention, j'ai pas dit "Royal" à "Ségolène", Saint Louis se retourn'rait dans sa tombe à Saint Denis en pleine banlieue rouge). Allez savoir pourquoi. C'est des coups à vous faire perdre la tête. Y en a beaucoup qui l'ont perdue d'ailleurs, à commencer par des curés. Ségolène aussi, mais elle c'est pas pareil, c'est qu'elle sait plus où elle habite, elle cite en vrac Jésus, Saint Paul et la Sainte Vierge au pays des huguenots, y en a qu'les rouges ont décapités pour moins qu'ça.

Dédé: Ca vous épate pas vous ces hasards du calendrier ? Moi si. J'trouve que l'bon Dieu (ça aussi ça m'a échappé) il a bien fait les choses. Pasque quand même, la venue du Pape en France le jour de la Fête de l'Huma c'est un sacré coup d'pouce qu'y leur file aux camarades en déliquescence financière et rhétorique. Une publicité pareille ça vaut un sacré (rien de religieux ici, cherchez pas) paquet d'fric. Y z'en savent quelque chose les camarades, y z'ont une grosse agence de pub parmi leurs locataires. Et vous croyez qui diraient merci, ben non. Y ressortent leurs vieux discours d'y a cent ans, remettent la séparation de l'Eglise et de l'Etat sur la table des négociations syndicales et crachent dans la soupe populaire. Putain, j'vous jure (oups again) qu'y vaut mieux aller becter à l'Armée du Salut si vous crevez la dalle, au moins on vous y prendra pas trois euros pour un sandwich merguez. Tout petit en plus.

Dédé: Et me dites pas qu'j'y suis jamais allé à la Fête de l'Huma. Pasque vous non plus d'abord. Moi j'y suis jamais allé mais Papy si, et y m'a tout raconté. Bon c'est vrai qu'c'était y a longtemps mais y a pas d'raison qu'ça ait changé puisque le PCF il a pas changé. Toujours aussi à l'avant garde des idées rétrogrades. Y a toujours des merguez, y a toujours des chanteurs, y a toujours des zonards, y a toujours des discours (toujours les mêmes), et y a toujours pas d'idées neuves. Excusez moi, là j'suis mauvaise langue pasque cette année y z'en ont eu une d'idée neuve. Y z'organisent une marche le 27 septembre. Vous savez sur quoi y vont marcher ? Allez, faites un effort. C'est vrai qu'moi aussi si j'l'avais pas vu de mes yeux lu j'aurais eu du mal à deviner alors je comprends que pour vous ce soit pas facile facile. Bon, j'vous dis pasque vous pouvez pas trouver. SUR l'ELYSEE. Ouais y nous préparent une révolution (de palais ?), la prise de l'Elysée. Putain, ça fait froid dans le dos.

Dédé: J'les imagine bien en train de descendre la rue du faubourg Saint Honoré en chantant
"Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni dieu, ni césar, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud !"
Ca va faire un drôle d'effet dans c'quartier là. Y vont pas en trouver beaucoup des damnés de la terre et des forçats de la faim pour grossir leurs rangs.
A part ça putain qu'c'est mal écrit c'te chanson. Vous trouvez pas ?

Dédé: Ah, vous l'avez pas r'connue ? Ben ! C'est "L'internationale". Non, dites moi pas qu'vous connaissez qu'le refrain. Si ? J'comprends mieux pourquoi vous vous êtes fait de fausses idées en lisant le titre de ma chronicle. Si y faut r'commencer votre éducation civique et révolutionnaire depuis l'début comptez pas sur moi. C'est l'heure des vêpres.


Ciao les gonzesses, c'était Dédé. Cool
_______________________________________________________________

PS. Bon d'accord, j'vous renvoie 18 mois en arrière, ça va pas être facile pour vous mais ça vous apprendra à pas prendre de notes.

_________________
Ciao les gonzesses, c'était Dédé. Cool
Dédé
Dédé
MacaDédé
MacaDédé

Messages : 1885
Date d'inscription : 04/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Re: Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Yzaé le Sam 13 Mar - 17:09

c'est toujours un régal, tes chronicles, mon Dédé préféré !!!
ça part dans tous les sens, on ne sait jamais où tu vas nous emmener, et on se laisse emporter ...
bref, je me répète : un régal !
BYzaé
Yzaé
Yzaé
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 696
Date d'inscription : 07/10/2009
Age : 60
Localisation : touraine

Revenir en haut Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Re: Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Nilo le Sam 13 Mar - 17:36

Un régal ! Ben oui, un peu comme la cigüe.
Du moment qu'on est prêt à boire jusqu'à la lie...

Nilo, Socrates sed Socratum.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Re: Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Ratoune le Sam 13 Mar - 19:26

Il y a des moments où les " baffes " se perdent au fond de la classe, pas que des moments d'ailleurs.
ohhh
Ratoune
Ratoune
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1891
Date d'inscription : 01/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Re: Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Dédé le Mar 16 Mar - 18:06

T'es quand même pas en train d'me dire qu'j'aurais du aller plus à l'école histoire d'en prendre un peu plus ?
D'abord, même au fond d'la classe y avait plus d'place pour moi.
Et puis la baston c'est plus marrant dans la rue qu'dans les cours de récré. D'abord j'suis pas sûr qu'les profs y z'y soient beaucoup allés à la baston.

Dédé.

_________________
Ciao les gonzesses, c'était Dédé. Cool
Dédé
Dédé
MacaDédé
MacaDédé

Messages : 1885
Date d'inscription : 04/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Re: Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Nilo le Mer 9 Fév - 20:01

Pour arriver ici j'ai cliqué sur Dieu dans le Nuage de mots.
Et je trouve que ça n'a pas pris une ride.
Remarquez qu'au PCF et consorts il n'y a plus grand chose qui puisse prendre une ride vu que ce qu'ils disent et proclament à longueur de manifs, de journaux, de discours, d'assemblées générales, de manifestes, de déclarations de désintérêt général (et j'en passe) est gravé dans le mar[x]bre depuis des lustres.
Enfin bref, une chronicle réjouissante et d'immortelle actualité comme il se doit, à moins que les dirigeants du "peuple de gauche" se remettent à avoir des idées. Ce qui est peu probable à la lecture de l'histoire...

Nilo, même pas peur.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle) Empty Re: Ni Dieu, ni César, ni tribun. (Chronicle)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum