Derniers sujets
» Arbre diurne
Du fond d'une chronique sombre EmptyHier à 6:52 par Io Kanaan

» Navigateur solitaire
Du fond d'une chronique sombre EmptyLun 19 Aoû - 7:44 par Io Kanaan

» Hibou plumitif
Du fond d'une chronique sombre EmptyDim 18 Aoû - 7:41 par Io Kanaan

» Ambiveau d’azur
Du fond d'une chronique sombre EmptySam 17 Aoû - 8:00 par Io Kanaan

» Une église sans prêtre
Du fond d'une chronique sombre EmptyVen 16 Aoû - 7:35 par Io Kanaan

» Romulus d’azur et Rémus de gueules
Du fond d'une chronique sombre EmptyJeu 15 Aoû - 7:46 par Io Kanaan

» En brûlant une chandelle
Du fond d'une chronique sombre EmptyMer 14 Aoû - 7:56 par Io Kanaan

» Atelier de l’héraldiste
Du fond d'une chronique sombre EmptyMar 13 Aoû - 7:45 par Io Kanaan

» Raisins prometteurs
Du fond d'une chronique sombre EmptyLun 12 Aoû - 7:39 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

révolte  henri  Comateen  poésie  main  gauche  pour  petit  membres  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54878 messages dans 9055 sujets

Du fond d'une chronique sombre

Aller en bas

Du fond d'une chronique sombre Empty Du fond d'une chronique sombre

Message  Océane le Ven 18 Juin - 10:26

L’Homme se noie dans un océan de banalités populaires qui visent à attirer l’œil d’autrui tout en sachant pertinemment, que cette attirance ne sera qu’éphémère. Mais le monde s’en fou. Il rit de cette hypocrisie qui ronge l’essence même de la mondanité et qui rend ses clichés vides et creux. Pourquoi l’être humain s’obstine-t-il tant à vouloir trouver un sens à ce qui n’en a pas ? Peut-être pour se dire que finalement, il n’aura pas vécu en vain… Ou bien peut-être parce que sans cette gymnastique effrénée d’un cerveau amolli par le temps et les âges, l’homme se noierait dans sa propre inconscience.
Observer les gens s’affairer dans ces tâches discrètes me fascine. Un sourire effacé, une pupille qui brille, un hochement de tête poli… Pourrait-on croire, que chacun de nos gestes soit prémédité ? Longuement réfléchi, analysé puis fait dans un but bien précis : pour plaire, pour déplaire, pour amuser, pour torturer. Les raisons sont multiples. Finalement, il n’y a pas plus grand manipulateur que l’homme qui a faim de vivre. Ne pensez-vous pas ?
Le prédateur affamé, croupissant dans la vase de sa petite vie qui lui déplait, ne se fera que plus beau et plus imposant quand dans l’eau claire du voisin, il observera son visage. Il se trouvera brillant et malicieux, d’utiliser aussi facilement les personnes qui l’entourent.
Mais ne se doute-t-il pas que son interlocuteur ne lui parle que pour la même raison ? Tout n’est que jeu de séduction, dans notre société dorénavant. Tels des paons en période de rute, nous ouvrons nos corolles pour attraper dans nos filets, un poisson plus gros que le précédent. En espérant secrètement le garder pour nous plus longtemps. Le voir se démener pour nous échapper mais finalement, au bout de quelques jours de pluie, revenir la queue entre les jambes, sonner à notre porte, ronronnant et humide de cette pluie acide de compliments faussés. C’est beau ne trouvez-vous pas ? Cette obstination cordiale que deux être ont à vouloir à tout prix se plaire. C’est vrai après tout, déplaire à quelqu’un n’est jamais enviable… Mais jusqu’où sommes-nous prés à aller pour cette entente cordiale ? Ce froid amical qui s’installe entre deux être qui ne veulent pas s’attacher mais qui ne veulent pas non plus, perdre un appui qui pourrait se révéler précieux.
Quand la conquête du pouvoir nous tient, plus rien ne saurait nous arrêter. Tel Bel-Ami sous son sourire charmeur, qui des dames amourachées de sa belle moustache, s’en ai fait des marche pied pour atteindre la gloire, nous voguons sur la mer de nos caprices enfouis.
À quand, la grande marche vers le sommet du monde ? Qui, s’il est atteint par l’humanité entière, ne serait plus qu’un vulgaire tas de poussières après tout…
Océane
Océane
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 507
Date d'inscription : 03/06/2010

http://dahlia-noir.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Du fond d'une chronique sombre Empty Re: Du fond d'une chronique sombre

Message  Nilo le Mar 22 Juin - 17:32

Pourquoi l’être humain s’obstine-t-il tant à vouloir trouver un sens à ce qui n’en a pas ?
Parce qu'il est comme ça.

Nilo, et pourvu que ça dure.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Du fond d'une chronique sombre Empty Re: Du fond d'une chronique sombre

Message  Nilo le Mar 29 Mar - 16:35

Puisque Dédé vous le propose à travers son Printemps de la Prose pourquoi ne pas le [re]lire.

Nilo, du fond de Macadam.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Du fond d'une chronique sombre Empty Re: Du fond d'une chronique sombre

Message  Do you BnF le Jeu 14 Avr - 20:08

j'ai lu, Printemps de la prose aidant, et j'ai bien aimé l'image du poisson qui revient "la queue entre les jambes, sonner à notre porte, ronronnant et humide de cette pluie acide de compliments faussés"

Do you BnF
Do you BnF
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 174
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

http://alexismandre.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Du fond d'une chronique sombre Empty Re: Du fond d'une chronique sombre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum