Derniers sujets
» Branche toujours en fleur
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyAujourd'hui à 8:59 par Io Kanaan

» Testament de 2 temoins à la Concorde
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyAujourd'hui à 8:57 par Io Kanaan

» Tavernier songeur
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyHier à 9:07 par Io Kanaan

» Veilleur-dragon
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyVen 24 Jan - 8:53 par Io Kanaan

» Bouc ermite
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyJeu 23 Jan - 9:04 par Io Kanaan

» L’agneau de Lao-Tseu
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyMer 22 Jan - 9:09 par Io Kanaan

» Fleur à cinq pétales
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyMar 21 Jan - 9:12 par Io Kanaan

» Tricardiosaure
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyLun 20 Jan - 8:48 par Io Kanaan

» Vigne de la duchesse Aliénor
Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints EmptyDim 19 Jan - 9:09 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est PÉPÉ JACKY VOUS RACONTE

Nos membres ont posté un total de 55047 messages dans 9213 sujets

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Nilo le Jeu 22 Juil - 17:26

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints


Dans leurs crânes défaits se bousculaient l'envie,
Les rêves, les frayeurs, les peines et la haine,
Qu'ils craignaient de quitter pour des obsessions vaines
Et les mièvres effets de leurs amours maudits.

Et le mal s'étendait, crié en mots de tête
Jetés comme pâture à de piètres écrits,
Pour de tristes lectures au sens non interdit
Que livraient les censeurs qui tuaient les poètes.

Au Panthéon des Muses et des bons sentiments
Se bousculaient toujours les versets officiels
Noircis d'une encre bleue, comme venue du ciel,
Par des flatteurs pompeux au lyrisme éloquent.

Les cygnes étaient blancs aux lacs du romantisme
Où dans des eaux trop calmes ils se noyaient d'ennui
Jusqu'à cet ouragan venu en une nuit,
Balayer les effets de tant d'obscurantisme.

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints,
Des ombres ravivées dans les verres d'absinthe,
Des poétiques crues, de la raison enceinte
De mots réinventés aux détours des quatrains.

L'écrit n'est pas sérieux, quand il n'est que banal
Les rimes s'abandonnent à jouer à Tantale.
Et l'eau qui croupissait se nourrit des pétales
Noyés au fond du vase où sont les Fleurs du Mal !


Nilo.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Re: Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Sylvie le Ven 23 Juil - 5:10

Lorsque j'ai lu ton poème, j'y ai ressenti comme une certaine colère.

Je ne suis pas assez cultivée ( hélas) pour trouver les mots justes qui définiraient l'ensemble de cet écrit qui vient, il est certain, d'un auteur de talent et ceci sans contestations possibles.

Mais j'avais l'impression que tu parlais aux "scribouilleurs" de passage qui pensent, en posant des vers qui riment qu'ils savaient écrire et que y a rien de plus facile que de faire de la poésie. ( par bonheur, et je suis sincère, ici, sur Macadam, on n'y a échappé ce qui n'est pas le cas pour certains sites ouf!)

Hier, justement, j'ai regardé un film qui s'appelle " C'est beau une ville la nuit" avec Richard Bohringer et il existe aussi en livre dont voici 2 citations de l'auteur du film qui n'est autre que Richard Bohringer

Les citations

«La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu.»
[ Richard Bohringer ] - Extrait de C’est beau une ville la nuit

«Nous ne sommes responsables que de poésie.»
[ Richard Bohringer ] - Extrait de C’est beau une ville la nuit

Et là, j'y ai entendu de la poésie à fond surtout lorsqu'il est sur scène .

Et pour en revenir à ton poème, je crois que tes mots auraient aussi leur place sur scène.

Sylvie
Sylvie
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 63
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Re: Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Lalou le Ven 23 Juil - 7:48

"Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints,
Des ombres ravivées dans les verres d'absinthe,
Des poétiques crues, de la raison enceinte
De mots réinventés aux détours des quatrains.

L'écrit n'est pas sérieux, quand il n'est que banal
Les rimes s'abandonnent à jouer à Tantale.
Et l'eau qui croupissait se nourrit des pétales
Noyés au fond du vase où sont les Fleurs du Mal "

J'y vois moi une ode à la liberté des mots et de l'ecriture.
et j'y adhere...pleinement.

_________________
:fee LaLou
Lalou
Lalou
MacadAdmin
MacadAdmin

Messages : 6432
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 200
Localisation : Sud

http://www.macadam-forum.net

Revenir en haut Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Re: Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Océane le Ven 23 Juil - 9:20

Une jolie symphonie... Comme toujours envoutante, transportée encore, que dire de plus ?

"Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire."
Savinien Cyrano de Bergerac
Océane
Océane
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 507
Date d'inscription : 03/06/2010

http://dahlia-noir.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Re: Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Nilo le Sam 24 Juil - 8:37

Sylvie a écrit:Mais j'avais l'impression que tu parlais aux "scribouilleurs" de passage qui pensent, en posant des vers qui riment qu'ils savaient écrire et que y a rien de plus facile que de faire de la poésie. ( par bonheur, et je suis sincère, ici, sur Macadam, on n'y a échappé ce qui n'est pas le cas pour certains sites ouf!)
S'il peut m'arriver en effet de m'adresser aux "scribouilleurs de passage" ce n'est pas le cas ici.
Non, c'est plutôt, comme le dit Lalou une ode à la liberté de l'écriture, à sa libération après une longue période de chaînes et de baillons.
Mais attention liberté n'est pas licence. Les mots ne vivent bien qu'en prenant tout leur sens.

Nilo, déchaîné.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Re: Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Zlatko le Sam 24 Juil - 8:47

Bien sûr que je t'ai lu avec grand plaisir Smile

J'ai apprécié dans ce texte ce qui me manque, c'est ta capacité à élever le mot, à en faire l'apologie, sans pour autant justement "descendre les scribouillards". Il y a point de vue passionné sans délation, et c'est tout l'intérêt du poème.

Et en plus en alexandrins.

Z.
Zlatko
Zlatko
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1621
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints Empty Re: Alors ce fut le jour des noirs soleils éteints

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum