Derniers sujets
» Grenouille qui fut prince
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyHier à 9:13 par Io Kanaan

» Démon bibliophile
L'étreinte magnétique des éléphants EmptySam 7 Déc - 9:34 par Io Kanaan

» Terre sans propriétaire
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyVen 6 Déc - 8:28 par Io Kanaan

» Dragon de Gironde
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyJeu 5 Déc - 8:40 par Io Kanaan

» Nef antédiluvienne
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyMer 4 Déc - 8:50 par Io Kanaan

» Saint Achille Paon-Talon
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyMar 3 Déc - 8:57 par Io Kanaan

» Église ambivalente
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyLun 2 Déc - 8:47 par Io Kanaan

» Anachorète forestier
L'étreinte magnétique des éléphants EmptyDim 1 Déc - 8:27 par Io Kanaan

» Sagesse d’un ambirapace
L'étreinte magnétique des éléphants EmptySam 30 Nov - 9:04 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est PÉPÉ JACKY VOUS RACONTE

Nos membres ont posté un total de 54997 messages dans 9164 sujets

L'étreinte magnétique des éléphants

Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty L'étreinte magnétique des éléphants

Message  LCbeat le Jeu 15 Sep - 6:07



Les femmes ne reviennent pas, elles s'engouffrent
dans ce qui reste de moi
avec leurs yeux pleins de silence
et leurs sourires
qui partent en fumée
dès qu'on a le dos tourné

Je tourne en travers de sa gorge
en retour des aimants électroniques

Flash siffleur
un criquet jette ses élytres dans le fleuve
où l'enfant est né
le fleuve et l'esprit du fleuve, l'enfant obsolète
qui regarde derrière lui pour voir si on le suit
le corps du fleuve qui réduit le cœur de l'enfant
à un ensemble de gestes et de palpitations dérisoires

Les femmes absentes font le tour de mon corps
je déglutis des mots inconsistants, prêt à me perdre
dans la courbe primitive du rêve pensé comme Réalité

L'eau des abattoirs de mélancolie effleure la peau de l'enfant
comme une caresse froide
comme une caresse de neige sur les prés
si je me noyais, se dit l'enfant, qui se souviendra de moi
les nuages s'engourdissent dans le ciel
juste au-dessus du fleuve, l'enfant pensait
aux poteaux de glace de sa naissance

Il me suffisait de croiser son regard
pour qu'à l'intérieur de mon corps, tout explose
que je m'éviscère d'extase et de joie infantile
mais les regards des femmes sont aussi rares
que des pierres venues d'une autre sphère
la galaxie, me disais-je, recèle tous les secrets du monde des femmes

L'enfant ne savait pas comment s'y prendre pour se noyer
le ciel et les étoiles veillaient sur lui
l'eau du fleuve et les criquets frénétiques veillaient sur lui
il prit un morceau de fusain et stridula sur une pierre
« je suis toujours vivant »

La sexualité des femmes invisibles
est un embouteillage solaire, il suffit de poser sa main sur leur corps
pour que se déchainent les particules élémentaires
je me fondais dans le maillage des résidus stellaires
riant à gorge déployée qu'on m'écorche
qu'on me desquame, qu'on me camisole de force

L'enfant avait appris la langue des criquets siffleurs
compagnonnage de convalescence
si l'hôpital devait rouvrir ses portes
il se joindrait aux processions de la folie
mais l'immensité blanchâtre du paysage
rendait immuable la perspective du vide

Je traçais des triangles imparfaits sur un carnet de croquis
comme des gestes d'enfant devant la face insoumise d'un psychiatre
je délimitais des territoires, je séquestrais mes fantasmes
toutes les femmes sont des abattoirs de mélancolie

Un jour, l'enfant fit la jonction entre le sol blanc et le ciel
les spectres dansaient comme des polygones astronomiques
l'enfant dansait dans l'ombre des fantômes
avec toute l'eau du fleuve qui se déversait sur son corps
comme si l'esprit du fleuve pouvait lui faire perdre
son obsolescence

Elles ne sont jamais revenues, de là où je suis
lévitant cafardeux entre les eaux et la liqueur céleste
je ne vois rien, l'imminent se noie dans la pénombre
des énigmes
et leur corps irrigue le néant
LCbeat
LCbeat
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1438
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 40
Localisation : Grenoble

http://www.lcbeat.com

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  Jean le Jeu 15 Sep - 7:17

J'aime beaucoup, j'aime énormément, je suis incapable de dire pourquoi.
Jean
Jean
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 88
Date d'inscription : 30/08/2011
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  Ratoune le Ven 16 Sep - 15:08

"l'enfant obsolète"
Ce sera, pour l'instant, une marque relevée dans ce " parcours " du combattant. Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Ratoune
Ratoune
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1891
Date d'inscription : 01/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  Nilo le Sam 17 Sep - 17:10

Celui-ci fait partie de ceux que je n'aime pas vraiment.
Mais il en faut bien pour que je puisse m'enthousiasmer des autres.

Nilo, mal aimant.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  LCbeat le Jeu 22 Sep - 18:10

J'aime autant quand on me dit qu'on aime pas certains de mes textes
voilà pour ta franchise, nilo
et merci de votre passage.

Et je suis heureux que mon texte t'ait plu Jean. Et je ne saurais davantage te dire pourquoi.
LCbeat
LCbeat
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1438
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 40
Localisation : Grenoble

http://www.lcbeat.com

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re : L'ÉTREINTE MAGNÉTIQUE DES ÉLÉPHANTS

Message  MARQUISE le Sam 24 Sep - 14:27

Je me suis demandé si je devais te commenter sur Boulevard G. ou sur L'étreinte

J'ai lu de nombreuses fois ce dernier et je dois l'avouer j'ai buté à plusieurs reprises contre un mur, pourtant il a de nombreux atouts à mes yeux : si il ne se laisse pas appréhender dés la première lecture j'ai trouvé cet enfant attachant, né bon gré mal gré sous une bonne étoile

Mais je reviendrais peut-être sur le Boulevard G. car il recèle aussi dans ses "coffres" de précieux joyaux.
MARQUISE
MARQUISE
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 52
Date d'inscription : 22/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  franskey le Sam 24 Sep - 14:34

Ton texte m'a rappelé le chant des criquets siffleurs, de ceux qu'on enferme dans une boîte d'allumette, un écho de la langue d'une enfance qui s'estompe
franskey
franskey
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 575
Date d'inscription : 23/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  Io Kanaan le Dim 14 Juin - 9:38

C'est très joli !
Io Kanaan
Io Kanaan
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4048
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 65
Localisation : Quartier Latin

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

L'étreinte magnétique des éléphants Empty Re: L'étreinte magnétique des éléphants

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum