Derniers sujets
» Porteurs de flammes
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyHier à 7:25 par Io Kanaan

» Poule azurée
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyJeu 18 Juil - 8:17 par Io Kanaan

» Cheval tricéphale
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyMer 17 Juil - 7:34 par Io Kanaan

» Anges gardiens des chevaliers
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyMar 16 Juil - 8:11 par Io Kanaan

» Jour de sécheresse
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyLun 15 Juil - 8:13 par Io Kanaan

» Manoir de l’archiduc
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyDim 14 Juil - 7:54 par Io Kanaan

» Baron lézard d’azur
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptySam 13 Juil - 8:18 par Io Kanaan

» Tour ésotérique
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyVen 12 Juil - 8:36 par Io Kanaan

» Encore un château en Espagne
Terre sacrée-Serge Bramly-1974 EmptyJeu 11 Juil - 7:53 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

pour  henri  Comateen  gauche  révolte  membres  poésie  petit  main  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54843 messages dans 9022 sujets

Terre sacrée-Serge Bramly-1974

Aller en bas

Terre sacrée-Serge Bramly-1974 Empty Terre sacrée-Serge Bramly-1974

Message  léo le Sam 28 Jan - 12:00

Extrait de la page 37, paragraphe 2, du livre de Serge Bramly consacré aux Amérindiens. De la gloire à la chute. Une étude magnifique où tout est dit...

I-La vie comme acte sacré

1) Les puissances de l'univers :

L'Indien n'envisageait pas le monde en termes si personnels ni si précis. Il disait simplement : " L'aigle tacheté possède de grands pouvoirs." Ou encore : " Il y a une grande force sur cette colline." Il ne cherchait pas à analyser la chose, mais à s'en rapprocher, à communiquer avec ces puissances, à vivre en harmonie avec elles; et son attitude était à la fois une prière et un effort de compréhension. Il se déplaçait sans jamais les irriter. Il essayait toujours, au contraire, de s'en concilier les faveurs. Son existence entière se déroulait en fonction de leurs vertus. Car les puissances étaient détentrices de tout ce qui était nécessaire à sa subsistance. Lorsqu'il arrachait une plante, c'est au pouvoir de la plante qu'il s'adressait. Aucune frontière ne séparait sa vie économique de sa vie religieuse.
La première impliquait la seconde.
Pour lui, tout était puissance surnaturelle: le monde végétal, le monde animal, les lieux, les phénomènes atmosphériques, les objets inanimés...Certains pouvoirs étaient plus importants que d'autres. On pourrait pour chaque tribu dresser une hiérarchie des pouvoirs. Ils avaient tous des qualités , une fonction, des possibilités qui leur étaient propres. Ils formaient un réseau de forces invisibles qui régissait l'univers. L'être humain jouait avec eux un jeu dangereux, exaltant et sacré. La tradition (la mythologie) en stipulait les règles. Une erreur, une maladresse, un oubli pouvaient être mortels.
Les Indiens ignoraient la notion de péché : ne pas respecter une règle n'inspirait pas du remords, mais de la peur. Le repentir était inutile: les puissances surnaturelles ne connaissaient pas le pardon; à la limite, admettaient-elles une compensation-un sacrifice, une offrande, à titre de dédommagement.


Les Puissances de l'univers

L'homme qui s'assied sur le sol de son tipi
Et qui médite sur la vie et le sens sacré de la vie
Qui reconnaît que toutes les créatures sont parentes
Et a conscience de l'unité de l'univers
Infuse dans tout son être
L'essence vraie de la civilisation

Et lorsque l'Indien abandonne cette forme de perfectionnement
Son évolution fait un pas en arrière


Chef Luther Standing Bear

léo
léo
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1216
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 35
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Terre sacrée-Serge Bramly-1974 Empty Re: Terre sacrée-Serge Bramly-1974

Message  Nilo le Lun 30 Jan - 18:08

L'Indien n'envisageait pas le monde en termes si personnels ni si précis.

Envisager, c'est déjà prendre position.
Cette page nous donne à penser. Sur notre condition, sur celle de ceux qui sont différents. Différents par leur culture, leur histoire, leur religion. Toutes choses éminemment respectables.

Tu as bien fait de nous proposer ce passage.

Nilo, basse température.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum