Derniers sujets
» Nef sans but
Aujourd'hui à 12:12 par Io Kanaan

» Ambicuniculus
Hier à 11:07 par Io Kanaan

» Ambiplantigrade de gueules
Ven 19 Jan - 10:37 par Io Kanaan

» Fanée la fleur de l’âge
Jeu 18 Jan - 20:13 par Io Kanaan

» Âne-girafe de sinople
Mer 17 Jan - 10:59 par Io Kanaan

» Dame du cloître
Mar 16 Jan - 11:09 par Io Kanaan

» Consécration de Monseigneur Paon-Périgouste
Lun 15 Jan - 11:21 par Io Kanaan

» stopper le monde
Lun 15 Jan - 11:19 par Io Kanaan

» Parenthèse fermante
Dim 14 Jan - 16:48 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Comateen  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54251 messages dans 8461 sujets

Aimer, voyager (un vieux truc...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aimer, voyager (un vieux truc...)

Message  pierre_b le Ven 16 Aoû - 9:52

Il avait vécu trop de temps pour ne pas aimer mourir, alors c'est à la mi août qu'il parti, dans sa sieste. Il ne fit que s'arrêter de respirer. C'est l'Adrienne qui le trouva étendu, souriant, paisible et encore tiède quand elle arriva en fin d'après midi pour lui préparer le repas.
Ca faisait bien quarante cinq ans que tous les jours à la même heure elle poussait la porte, se mettait au travail, silencieuse, un peu revêche.

Aujourd'hui c'était l'Assomption et voilà 8 mois que Mr le curé avait annoncé en chaire que l'Eglise venait de reconnaître l'immaculée conception de Marie, Adrienne, qui n'avait pas attendu cette reconnaissance pour y croire, se demandait quand est-ce qu'on se déciderait à se rendre à l'évidence de la réalité de l'Assomption.
Marie était vierge et les anges l'avaient monté au ciel, tout le monde savait ça. Et puis Marie, c'était sa préférée dans les évangiles. Jésus bien sûr, mais Marie surtout. Ca c'est quelque chose qu'elle n'avait pas dit à Mr le Curé, même en confession.
Elle dressait la table, quand, par l'entrebaillement de la porte de la chambre elle l'aperçu. Elle l'appela.
Comme il ne répondait pas elle s'avança, lui mit la main sur l'épaule et aussitôt comprit.
Il aurait dû avoir quatre vingt douze ans dans deux jours. Elle pleura sans exagération, puis le mort étant en liquette, elle l'habilla de sa plus belle soutane, arrangea ce qui lui restait de cheveux blancs et sortit prévenir le voisinage.

Il y avait bien longtemps, le curé avait dit à Adrienne: "Lorsque je mourrai, si vous pouviez dire au menuisier de me faire un cercueil en forme de barque, je serais heureux d'y entrer, parcequ'un jour je sais que j'irai en amérique." Il avait parfois des idées comme ça et qu'elle ne répétait pas car a t-on déjà entendu un curé mort qui préfèrerait les amériques au paradis?
Elle l'aimait trop pour le faire mal voir de sa hiérarchie. Pour les gens comme elle par contre, c'est pas pareil, l'amérique c'est un peu le paradis, et elle comprenait quand même...
Alors c'est ce qu'elle fit. Elle demanda un cercueil solide, avec des planches épaisses, en chêne, elle pria l'artisan de soigner les assemblages, de ne pas plaindre l'étoupe et le goudron pour que cette barque soit étanche plus de mille ans!
Quand on le posa au fond du trou elle se disait que c'était bien une drôle d'idée, que là où il était, c'était pas demain la veille qu'il s'en aille, mais elle avait la sensation d'avoir fait ce qu'elle devait faire.
Elle quitta le cimetière la dernière, le portail grinça quand elle le referma, elle regarda encore un peu le soleil rosir les tombes, la journée avait été trop chaude pour ne pas souhaiter cette fraîcheur que le soir promettait.
"En amérique! " murmura t-elle...

Les gels vinrent à bout de la stèle, elle disparu peu à peu, par fines plaques qui se confondirent avec la terre, le village se dépeupla, et le monde oublia le cimetière envahit d'herbes mauvaises, son enclos s'effondra.
Plusieurs années pluvieuses amollirent l'argile qui lentement, glissa sur la pente du socle rocheux qui la supportait. Ce fut tout un travers qui, le 11 novembre 1918, se jeta dans la Dordogne, mais le coin était désert, éloigné de tout, en amont d'Argentat et ce jour là les Hommes ne pensaient qu'aux cloches qui enivraient l'air si joyeux de l'armistice et de la paix.
Au fond de l'eau noire d'automne, la terre fut emportée en libérant la barque du curé. Elle remonta à la surface comme l'aurait fait une bulle se dégageant de la vase.
La Dordogne était marchande et ses riverains trop occupés à la ripaille pour se soucier de ce qu'elle portait.
Le trajet dura cinq jour jusqu'au bec d'Ambez, notre barque s'échoua sur la pointe de l'île Cazeau car la marée était basse et remonta la Garonne avec elle quelques heures plus tard. A Bordeaux appareillait un navire en partance pour le Mexique c'est en manoeuvrant que la chaine de l'ancre remonta le cercueil contre la coque. Un matelot l'aperçut lorsqu'ils furent en mer. Le capitaine donna l'ordre de hisser la caisse sur le pont, et ne sachant ce qu'elle contenait la fit ouvrir.
A la vue des ossements il décida de le remettre aux autorités lors du débarquement à Vera Cruz.
On m'a dit que c'était le 15 août 1919 que le cercueil fut rapatrié sur la commune de Spontour et placé dans le cimetière communal. Ce ne fut possible que parcequ'on trouva, au beau milieu des os une plaque de cuivre où quelqu'un avait gravé avec un stylet "Antoine Pesteil (1763-1855), curé de Spontour en Corrèze, que j'ai tant aimé. A."
avatar
pierre_b
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 151
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aimer, voyager (un vieux truc...)

Message  Nilo le Ven 16 Aoû - 10:24

Très beau texte. Vraiment.

Nilo, vieux machin.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
avatar
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7726
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 65
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aimer, voyager (un vieux truc...)

Message  pierre_b le Mer 29 Jan - 11:25

Je voulais me relire, parceque j'ai envie d'écrire un autre bidule mais l'idée que je viens d'avoir ressemble trop à ce que j'ai déjà écrit.
Alors je profite du passage pour te dire merci Nilo.
avatar
pierre_b
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 151
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aimer, voyager (un vieux truc...)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum