Derniers sujets
» Nef sans but
Aujourd'hui à 12:12 par Io Kanaan

» Ambicuniculus
Hier à 11:07 par Io Kanaan

» Ambiplantigrade de gueules
Ven 19 Jan - 10:37 par Io Kanaan

» Fanée la fleur de l’âge
Jeu 18 Jan - 20:13 par Io Kanaan

» Âne-girafe de sinople
Mer 17 Jan - 10:59 par Io Kanaan

» Dame du cloître
Mar 16 Jan - 11:09 par Io Kanaan

» Consécration de Monseigneur Paon-Périgouste
Lun 15 Jan - 11:21 par Io Kanaan

» stopper le monde
Lun 15 Jan - 11:19 par Io Kanaan

» Parenthèse fermante
Dim 14 Jan - 16:48 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Comateen  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54251 messages dans 8461 sujets

Les Cendres d'Angela !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Cendres d'Angela !

Message  Haïku Grunge le Mar 24 Juin - 15:31

Au bar, les Cendres d'Angela s'emmêlent en des contrefaçons d'architecture fantastique, cheveux dans les braises osseuses je la suis jusqu'à la moelle de sa voix fêlée.

Elle avait peur de devenir folle, la jeune fille devenue nonne, elle avait peur de finir dans un asile… Face à ses angoisses, ses inquiétudes (sans fondement) et ses insomnies, je lui répondais que nous naissions tous fous, quelque part c'était vrai, mais arrivé un certain stade de la vie, cette folie que je croyais illusoire ou totalement fortuite, disparaît dans un bruissement soudain emmerdant.

Pourtant, elle restait inlassablement sur ses gardes, d'une prudence trop maniaque d'après moi et évitait tout ce qui aurait pu selon elle la plonger dans cette folie tant redoutée.

Un soir, des larmes de sang ont jaillis de mes yeux lorsque j'ai vu son visage se décomposer comme de nombreux pixels, trop las de vivre par écrans interposés et son reflet à travers les miroirs s'est définitivement perdu jusqu'à devenir une légende oubliée.

Mystérieuse comme une Mycène où un vent polaire glacé soufflerait en rafale dans les ruelles de la ville, sa disparition fit la une dans tous les squares à journaux.

De mon côté, les expériences psychédéliques tout au long de mes vagabondages firent passer le temps et l'absence : je fuyais les problèmes et la réalité pour me réfugier en haut des altitudes qui ruissellent de tous côtés de la Cordillère des Andes, vains les souvenirs avaient beau tenter de me harceler, mon insouciance formait une protection parfaite.

Je suivais la route des chercheurs d'or sans m'embarrasser de la psychanalyse préliminaire avant tout projet de grande envergure : j'étais parti, du jour au lendemain, le jour même d'ailleurs, sur un coup de tête, sans même m'organiser un petit peu, sans même regarder dans le rétroviseur.

De toute façon, je n'aurais aperçu qu'une silhouette longiligne et déjà floue me crier de revenir, un résidu d'ectoplasme appartenant déjà au passé, et du passé j'avais fait table rase.

Arrivé enfin dans la chambre des coffres du Présent, silencieusement, j’énumère les différentes combinaisons pour ouvrir ce précieux sas, je sens d'ailleurs que le verrou va céder et m'offrir les richesses tant convoitée de l'instant présent.

Je laisse les adeptes du Futur attendre ce qui deviendra poussière et les nostalgiques du Passé se lamenter sur ce qui ne reviendra pas. Je me voue tout entier au Présent. Je récolterais seul les pierres précieuses de ce lieu cadenassé, gardé jalousement comme la chasteté des mers souterraines.

Memory 05.12/-cut-up-de-William-S




#Blog


Se saisir de l'entreprise du #Monde


En regardant droit dans le soleil, avant de partir dans la nuit


Sur le chemin des étoiles cérébrales
avatar
Haïku Grunge
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 34
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 32

http://notesmat15.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Cendres d'Angela !

Message  Sylvie le Jeu 26 Juin - 13:55

Une image fondue sur un écran défaillant qui pourrait être
le cerveau.

Une histoire bien menée et émouvante .

Question ( que je pose pour ne pas m' induire en erreur )

Dans ce passage :

-" Face à ses angoisses, ses inquiétudes (sans fondement) et ses insomnies "

Pourquoi : sans fondement ?

Je dis ça parce que je ne pense pas que si une personne ressent
cela, c'est sans fondement.

Mais si je rentre dans l'autre face de ce texte que j'ai aussi ressenti ( à juste titre  j'en sais rien ? ) ça pourrait être une relation via un ordinateur ( pixels ) et là ,
le "sans fondement" pourrait être inclu !

Je me permets donc de te demander la réponse, si réponse il y a Smile

J'ai beaucoup aimé cette façon d'écrire qui est dit tout en douceur
pour une situation douloureuse.

Merci de partager tes écrits avec nous Smile

Un plaisir
avatar
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 61
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Re : Les Cendres

Message  Haïku Grunge le Jeu 26 Juin - 14:44

Bonjour Sylvie, merci pour cette question pertinente, ton précieux commentaire que j'ai toujours plaisir à lire avec attention, ta lecture et tes passages fidèles qui me touchent sincèrement, ça fait du bien de savoir qu'on écrit pas seulement pour soi, mais aussi et surtout pour être lu.

Ce que je propose ici, c'est :
Une histoire "bien menée et émouvante" peut-être, mais qui ne dit pas grand chose sur l'identité du narrateur, ce qui peut induire le lecteur en erreur sur les motivations de ce mystérieux narrateur/héro qui voit, avec craintes, Angela "éviter tout ce qui aurait pu la plonger dans cette folie tant redoutée", il y a une sorte d' "angoisse" double, une "inquiétude" qui tiraille les deux personnages : pour le narrateur, l'inquiétude d'Angela est "sans fondement" car il est enveloppé de certitudes et de concepts qui l'aveuglent sans qu'il puisse les remettre en doute, il ne comprend pas vraiment la douleur d'Angela et ses préoccupations existentielles comme il voit tout sous un seul angle, le sien ; donc il minimise les souffrances d'Angela, et dans la deuxième partie du texte, s'en va pour fuir le problème : Angela qui disparaît à force de trop de solitude ; 

L'énigme des écrans interposés, c'est en fait la métaphore de la solitude transposée dans le monde virtuel, en particulier celui d'Internet : le texte suggère que les deux personnages se parlent, s'écrivent par "écrans interposés", sans jamais comprendre l'autre vraiment, tous les deux enfermés dans leur univers respectif.


Merci encore pour tout, Sylvie  Very Happy
avatar
Haïku Grunge
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 34
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 32

http://notesmat15.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Cendres d'Angela !

Message  Sylvie le Ven 27 Juin - 16:58

Mais de rien chère "Ecrivaine " Smile

Ca me plait de lire les autres car même si je ne
les connais pas, ce que j'aime, c'est les découvertes
et parfois les découvrir.

Merci beaucoup pour ta réponse car j' avoue que parfois
je pose des questions sur des textes mais j' attends encore
la réponse. (Ce qui n'est pas grave en soi, je te rassure Smile )

Je ne manquerai pas de m'arrêter sur tes prochains écrits.

Merci de ta présence.
avatar
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 61
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Cendres d'Angela !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum