Derniers sujets
» Nef sans but
Aujourd'hui à 12:12 par Io Kanaan

» Ambicuniculus
Hier à 11:07 par Io Kanaan

» Ambiplantigrade de gueules
Ven 19 Jan - 10:37 par Io Kanaan

» Fanée la fleur de l’âge
Jeu 18 Jan - 20:13 par Io Kanaan

» Âne-girafe de sinople
Mer 17 Jan - 10:59 par Io Kanaan

» Dame du cloître
Mar 16 Jan - 11:09 par Io Kanaan

» Consécration de Monseigneur Paon-Périgouste
Lun 15 Jan - 11:21 par Io Kanaan

» stopper le monde
Lun 15 Jan - 11:19 par Io Kanaan

» Parenthèse fermante
Dim 14 Jan - 16:48 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Comateen  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54251 messages dans 8461 sujets

fêtes en souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fêtes en souffrance

Message  marc le Mar 15 Juil - 3:41

26/08/2012....
 
Lentement, bien trop lentement, mon corps éliminait les drogues prises hier soir. A 5H du matin, en sueur, je m'éveillais comme tiré d'un mauvais rêve.
-mon esprit ne supportait-il plus de rêver?-
Le café était anormalement amer, la musique terriblement fade. J'étais saturé de lenteur, de léthargie.

Un homme d'une soixantaine d'années m'a serré la main sur la place du village.
Brusquement les lampadaires s’éteignirent laissant le matin apparaître dans ce bleu pétrole.

 
 
Quelque chose d'automnal à verser dans le monde ! Cela s’est fait sous nos pas, peut-être les miens ce soir arpentant le trottoir mouillé.
Et comment dire avec aplomb : »j'ai tout expliqué »
Ou comment se résigner aux mondes anciens en disant « tout a été écrit » !
….
J’ai pressenti que le monde ne peut être vécu qu'avec illusions. Je n’ai compris que de mauvais rêves, l'enfance serait souvenir à classer dans les livres d'histoires.
En définitif je sais que l'écriture doit être le songe, que ce songe se doit beauté articulé au regard ouvert du monde.
Malgré cela il n'y a nulle rédemption !
Il n'y a que l'instant fêté ou en souffrance :
Mariage
Brûle-gueule de la vie
Le rêve de ce jour au loin est grisaille !
Grisaille !
 
Je veux-cela comme mensonge flagrant- être porté encore quelques instants sur les épaules de l'enfant-monde.
 
J'oublie la citation « amitié » et amour et peut-être même beauté pour le silence enfin trouvé.
Nous sommes soit d'un aujourd'hui, dans sa célébration féminine, avant tout féminine soit nous devons, nous sommes muets et ce silence-là, volontaire doit devenir un mot qui enseigne !

marc
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 786
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: fêtes en souffrance

Message  Sylvie le Mar 15 Juil - 5:51

Lorsque j'ai lu ton texte, j'ai eu envie de penser à la perte
de cette innocence que l'enfant connaît. 

Il y a aussi les traditions qui datent et qui sont
encore dans l'actualité de nos jours et bien
des gens ne savent plus ce que cela signifie au juste ?

Peut être un peu comme leur vie.

Même si j'y ai ressenti comme de la
tristesse, j'ai bien aimé.
avatar
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 61
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum