Derniers sujets
» Dragon du Yin et dragon du Yang 阴龙阳龙
Aujourd'hui à 11:13 par Io Kanaan

»  Nef de pierre
Hier à 8:26 par Io Kanaan

» Nef de Nouvelle Aquitaine
Mer 16 Aoû - 10:31 par Io Kanaan

» Sagesse aux belles griffes
Mar 15 Aoû - 10:39 par Io Kanaan

» Ambiloup bleu
Lun 14 Aoû - 10:12 par Io Kanaan

» ils n'ont pas su déjouer...
Dim 13 Aoû - 12:05 par Io Kanaan

» Cosmocrocodile
Dim 13 Aoû - 10:11 par Io Kanaan

» Vigne de sinople et d’autrefois
Sam 12 Aoû - 10:44 par Io Kanaan

» Majestueux, mais virtuel
Ven 11 Aoû - 10:24 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54065 messages dans 8291 sujets

Paris, années 50

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris, années 50

Message  harred le Lun 30 Nov - 17:24

                                                                     " Paris, années 50 "

  

 

                                               Enfance, ma belle enfance

                                               Dans Paris d’après-guerre

                                               Où toutes les espérances

                                               Ont la couleur de l'air.

 

 

                                               Quelle drôle de musique

                                               Remonte à ma mémoire

                                               Et sent bon l'encaustique

                                               De nos vieilles armoires.

 

 

                                               Chaque note figure

                                               Ces moments patinés

                                               Où les rires perdurent

                                               Sur nos meubles cirés,

 

                                  

                                               Et cette odeur aussi,

                                               Enfouie comme une prière

                                               De sable dans les plis

                                               Du square Salpétrière

 

                                                 - Nommé Marie Curie -       

 

                                  

                                               Les arches du métro

                                               Dessinent des ponts d'ombre.

                                               Des lumières en biseau

                                               Y allument sans nombre

                                               La ronde des cerceaux.

                           

  

                                               Des taches de soleil

                                               Au sépia semblable

                                               De mille et une merveilles

                                               Au bord du bac à sable,

                                               Semblent nous inviter

                                               Dans la gloire des lumières

                                               Comme ces statues figées

                                               En leur âme de pierre.

 

  

                                               Parfois des cavaliers

                                               Aux casques rutilants

                                               Surmontés de crinière

                                               Passent sur leurs chevaux

                                               Au tintement de fer

                                               Faisant sur les pavés

                                               Des étincelles claires.

                                               La Garde Républicaine

                                               Partant pour l'exercice

                                               Du coté des poternes

                                               Rangée par cinq ou six.

 
 

                                               Quand le cœur s'ensoleille

                                               Dans les rayons taquins

                                               D'un beau matin d'Avril,

                                               Quelle drôle de musique

                                               Remonte à la mémoire

                                               Enlumine le cœur,

                                               Joue au long de la brise

                                               Légère ce matin

                                               Et rend l'endroit magique

                                               Comme le quai aux fleurs

                                               Où toutes les espérances

                                               Ont la douceur de l'air.

                                  

                                  

                                    
avatar
harred
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 8
Date d'inscription : 23/11/2015
Localisation : SAINTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris, années 50

Message  marc le Mar 1 Déc - 1:47

j'ai bcp aimé
un parfum d'avant
et même avant encore

marc
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 785
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris, années 50

Message  Zette le Ven 4 Déc - 19:26

A laisser en haut près des 400 coups et de mon oncle Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
avatar
Zette
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 11
Date d'inscription : 14/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris, années 50

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum