Derniers sujets
» nouvelles lectures
Aujourd'hui à 0:31 par marc

» Ambicoq-hirondelle
Hier à 10:17 par Io Kanaan

» Belette surnaturelle
Dim 15 Oct - 10:43 par Io Kanaan

» Âne à chroniques
Sam 14 Oct - 10:30 par Io Kanaan

» Hommage à Liliana Negoi
Ven 13 Oct - 10:51 par Io Kanaan

» Nef des vendeurs de minotaures
Jeu 12 Oct - 8:20 par Io Kanaan

» L’oie de la nutrition
Mer 11 Oct - 10:45 par Io Kanaan

» Douceur éléphantine
Mar 10 Oct - 13:55 par Io Kanaan

» Ambipiaf de gueules
Lun 9 Oct - 10:23 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54126 messages dans 8351 sujets

Et cetera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et cetera

Message  JamesPx. le Mer 9 Déc - 9:59

Et cetera

L’histoire blonde est une folie élevée 
Au début du XXIe siècle 
Dressé au bord d’une romantique chasse d’eau
S’inspirant d’un indice céphalique arriéré
D’un espace commun à l’espace vital 
L’aubergine de l’espèce est dans le pré
Sous le temple de la roue du soleil
Où les quatre cents fromages dégoulinent
Sur la place de la république

On est minuscules
On descend tous de la même molécule 
Aux larmes et cetera 
Aux larmes et cetera 

Ne brandit-elle pas son nombril
Face à l’île de l’amour 
Qui regarde son vernis 
Se craqueler de toute part
On ne va pas se mentir
Mes idées nocturnes fixent le présent 
Dans l'eau glacée d'une cocotte minute
Les poches pleines de rêves
Ma campagne finira-t-elle 
En daube provençale 
Sans olives ni feuilles de laurier

On est minuscules
On descend tous de la même molécule 
Aux armes et cetera 
Aux armes et cetera 

J'écris avec un verre de vin à la main
Sans sulfite ni arôme synthétique
Putain l’aubergine est blonde 
Et saoule mon raisin Grec
Ai-je le droit au bonheur
En noyant le front de mon clavier 
Dans une énième prose iconoclaste
Comme Jack Kérouac 
Sur le banc des spontanés

On est minuscules
On descend tous de la même molécule 
Aux drames et cetera 
Aux drames et cetera 

Je suis dans ma bulle 
Jamais loin de mon nid douillet
Au milieu d'un grand espace
Et baise l'amertume de tous ses grabataires 
Qui surnagent dans l'amphithéâtre des poilus
Il n'est jamais trop tard pour éclore 
Sans pour autant tourner le dos 
À l'amour à la gourmandise 
Aux valeurs et à la patrie
Un jour qui passe ne revient pas
L’aubergine blonde est sur le trône
Et moi je prends un Smecta

Aux larmes et cetera 
Aux armes et cetera 
Aux drames et cetera...


James Px.
avatar
JamesPx.
MacadMalade
MacadMalade

Messages : 202
Date d'inscription : 03/09/2012
Localisation : Sur terre

http://www.jamespx.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum