Derniers sujets
» L’oiseau de juin
Aujourd'hui à 15:28 par Io Kanaan

» Ambitourterelle
Hier à 15:30 par Io Kanaan

» Sagesse du loup blanc
Lun 26 Juin - 11:50 par Io Kanaan

»  Grande Licorne-Bélier
Dim 25 Juin - 10:54 par Io Kanaan

» Maître Bouc en son azur
Sam 24 Juin - 10:01 par Io Kanaan

» Abel-Loup et Loup-Caïn
Ven 23 Juin - 16:19 par Io Kanaan

» Overrated
Jeu 22 Juin - 16:03 par Io Kanaan

» Michel le scribe
Mer 21 Juin - 18:16 par Io Kanaan

» Sagesse du paresseux
Mar 20 Juin - 15:38 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54001 messages dans 8234 sujets

L'appareil Kodak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'appareil Kodak

Message  NotesMat15 le Ven 8 Jan - 7:59

Venant des profondeurs de mon appareil Kodak d'où j'aperçois ma prochaine incarnation : sur un toit dominant l'horizon, je suis né dans la poussière narcotique, je redeviendrais poussière narcotique. 
Un souvenir qui tente de me transmettre, par ces plaies de cire cinglante, la Nouvelle Combinaison, le mot de passe d'un disque dur sinistrement verrouillé : de jeunes pousses de réminiscences qui veulent me réconcilier avec quelque chose d'encore trop flou... à travers l'obscurité d'un mégaphone datant des temps préhistoriques, en emportant toutes les lumières, leurs lacunes ne sont que les bornes invisibles du cosmos, ce quasar glacial, schéma alchimique d'écorces et de kouglof, où se mêlent la rosée du matin, la rosée d'un monde chatoyant, et le chavirant poison d'une nuit sans dormir...
Ce matin, la grande route n’est qu’un Yo-yo qui nous donne toujours l’envie d'aller plus loin.
Des pluies yéménites colorent notre existence d'un caractère exotique et rare. Une yaourtière de mélanges psychédéliques grimpent jusqu’aux ruines de notre Château et sèchent avec ostentation sur la corde à linge du Donjon.  
A l'intérieur de la yourte, un rêve s'évapore comme de nombreuses bulles, de nombreuses bulles de savon imaginaire.
Je me retrouve, après bien des débandades, dans un lit qu’un vent de coton fait blêmir : danseuse rouge, ou mirage de chair !

Mon rêve ? Une sorte de film qui replie à l'infini le dispositif initial de son scénario ; ainsi replié et mortifié par les visions qu'il a engendré, cette journée-de-ma-vie est foutu, incompréhensible. Tout simplement parce qu'elle est trop crypté par le Navigateur ; par synesthésie, celui-ci détériore les chemins d'accès aux bases de données intemporelles : l'ordinateur s'éteint, redémarre, et en vibrant frénétiquement, fait s'envoler la poussière de mon bureau.
avatar
NotesMat15
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 3
Date d'inscription : 08/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  léo le Dim 10 Jan - 21:28

Attention ici nous sommes dans la section poèmes du site ! Il me semble que votre écrit n'est pas dans son espace dédié : textes courts, nouvelles, ou vide poche.
avatar
léo
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum