Derniers sujets
» nouvelles lectures
Aujourd'hui à 0:31 par marc

» Ambicoq-hirondelle
Hier à 10:17 par Io Kanaan

» Belette surnaturelle
Dim 15 Oct - 10:43 par Io Kanaan

» Âne à chroniques
Sam 14 Oct - 10:30 par Io Kanaan

» Hommage à Liliana Negoi
Ven 13 Oct - 10:51 par Io Kanaan

» Nef des vendeurs de minotaures
Jeu 12 Oct - 8:20 par Io Kanaan

» L’oie de la nutrition
Mer 11 Oct - 10:45 par Io Kanaan

» Douceur éléphantine
Mar 10 Oct - 13:55 par Io Kanaan

» Ambipiaf de gueules
Lun 9 Oct - 10:23 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54126 messages dans 8351 sujets

dans les souterrains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dans les souterrains

Message  marc le Lun 13 Juin - 2:44

Le ventilateur disperse toutes les émotions du silence. 
Je ne peux supporter le vide sonore de cette nuit ici. Rien ne s’y prête à l’admiration. 

J’essaie alors de me rappeler de la jeunesse des corbeaux. De leurs tenues à l’emporte-pièce, d’un maquillage étalé comme pour souligner des malaises et des vertiges tout autant que l’espoir dont on a que faire et l’amour maladif. Maladif comme un amour d’esthète. 

L’important est d’y croire encore sans l’habit, le costume sans l’époque qui encercle. 

On condamne souvent, on garde la méfiance comme une foi caché. Le malheur c’est de s’être lié. Homme, femme. De fonder.

Et le bonheur se montre à l’image de souterrains. Il est tellurique, chtonien. 
Nocturne !
Beaucoup nous ont donné à rire de ces longs manteaux, les rendant clownesque et avec cette déprime frelatée. Non les purs qui n’ont que peu survécus à l’ébauche d’un futur à coup de pelleteuse et puis un jour d’open-space. (Ce serait alors notre tour d’être cernés)
Les purs se sont recroquevillés comptant la distance jusqu’à une ancienne famille que l’on a perdu ou renié quelque part.  
Ma naïveté les voyait, les voulait ridicules, comiques surtout. 
Ils étaient bien sur tout autant mortels et fragiles dans leurs chairs. Fréquentant la limite. 

nous devons saluer les goths, les corbeaux dans les nuits sans réseaux des années 80.

marc
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 786
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: dans les souterrains

Message  Io Kanaan le Lun 13 Juin - 17:23

Perdu, ou renié...

Parfois, on ne sait pas lequel.
avatar
Io Kanaan
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 3244
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum