Derniers sujets
» Ambilion de Prusse
Aujourd'hui à 10:20 par Io Kanaan

» Transfiguration d’un petit lézard
Hier à 10:23 par Io Kanaan

» Chimère de sable
Mar 17 Oct - 10:19 par Io Kanaan

» nouvelles lectures
Mar 17 Oct - 0:31 par marc

» Ambicoq-hirondelle
Lun 16 Oct - 10:17 par Io Kanaan

» Belette surnaturelle
Dim 15 Oct - 10:43 par Io Kanaan

» Âne à chroniques
Sam 14 Oct - 10:30 par Io Kanaan

» Hommage à Liliana Negoi
Ven 13 Oct - 10:51 par Io Kanaan

» Nef des vendeurs de minotaures
Jeu 12 Oct - 8:20 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54129 messages dans 8354 sujets

Petit lion-chevalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit lion-chevalier

Message  Io Kanaan le Sam 5 Aoû - 16:29



Sur la piste pierreuse, il chemine, pensif,
En se remémorant des légendes bretonnes ;
Le paysage est terne et presque monotone,
À peine y croise-t-on un vieux mulet poussif.

Le chevalier n’a pas de gestes compulsifs,
Il est rempli de paix, comme un arbre en automne,
Prédateur plein d’humour, dont l’esprit nous étonne,
Chevalier bien tranchant, petit lion corrosif.

Il croit que le désert est trop immense, et triste ;
Il le préférerait avec de vertes pistes
Ou bien, à la rigueur, des bases de loisirs.

Marche sans te lasser, héros insaisissable ;
La trace te suivra de tes pieds dans le sable,
Effacée cependant par un traître zéphir.

============================================================



Borken (Gertrud Kolmar und Cochonfucius)
——

So zartes Spielwerk hat wohl nur die eine,
Der Königstochter müde Hand, berührt,
Das kühle Silber fröstelnd scharf gespürt
Und wundersam die rotgeäugten Steine,

………………..C’est seulement la main lassée de la princesse
………………..Qui put toucher ici l’assemblage subtil ;
………………..Sentir alors l’argent froid comme du grésil
………………..Et du rouge oeil de pierre estimer la richesse.

Darin ein Gnom zu glastend düstrem Scheine
Vertropften Wollustfunken einst geschürt
Und deren Fruchtschmelz zum Genuß verführt
Wie Kirschen und rubinenfarbne Weine.

………………..D’un gnome, à l’intérieur,la translucide adresse
………………..Déborde en volupté, mais qui n’a rien de vil :
………………..Comme d’un fruit sucré le nectar volatil,
………………..Comme le raisin mûr, cerise que l’on presse.

Ein Palisanderkästchen, alt, zerschrammt.
Auf Schloß und Pforte starrt der kleine Leu:
Schon schnappt es über ihn wie Maul und Zähne.

………………..La caisse en palissandre, antique et fatiguée,
………………..La petite personne aperçoit, intriguée
………………..La serrure et la porte à sa vue se fermant.

Nun hockt er sinnend tief im blauen Samt
Und zieht die Pranke an und sinnt aufs neu.
Und hebt das Krönlein zitternd aus der Mähne.

………………..Alors il s’accroupit dans la fange azurée
………………..Et rumine en son coeur des pensées mesurées,
………………..Découronnant son chef en un geste charmant.

https://nouvelleheraldie.blogspot.fr/2017/10/poesie-heraldique-allemande-borken.html
avatar
Io Kanaan
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 3247
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum