Derniers sujets
» Arbre diurne
Ô défunte mémoire ! EmptyHier à 6:52 par Io Kanaan

» Navigateur solitaire
Ô défunte mémoire ! EmptyLun 19 Aoû - 7:44 par Io Kanaan

» Hibou plumitif
Ô défunte mémoire ! EmptyDim 18 Aoû - 7:41 par Io Kanaan

» Ambiveau d’azur
Ô défunte mémoire ! EmptySam 17 Aoû - 8:00 par Io Kanaan

» Une église sans prêtre
Ô défunte mémoire ! EmptyVen 16 Aoû - 7:35 par Io Kanaan

» Romulus d’azur et Rémus de gueules
Ô défunte mémoire ! EmptyJeu 15 Aoû - 7:46 par Io Kanaan

» En brûlant une chandelle
Ô défunte mémoire ! EmptyMer 14 Aoû - 7:56 par Io Kanaan

» Atelier de l’héraldiste
Ô défunte mémoire ! EmptyMar 13 Aoû - 7:45 par Io Kanaan

» Raisins prometteurs
Ô défunte mémoire ! EmptyLun 12 Aoû - 7:39 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

henri  Comateen  main  pour  membres  petit  révolte  gauche  poésie  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54878 messages dans 9055 sujets

Ô défunte mémoire !

Aller en bas

Ô défunte mémoire ! Empty Ô défunte mémoire !

Message  Messaline le Sam 18 Sep - 11:55

Ô défunte mémoire !



Ce canal infini, et dont les eaux boueuses
Où se mêlaient des nappes d’huile sur l’idée
D’un soleil évasif aux accents mordorés
Ce long ruban lascif aux pensées sinueuses


A tant guidé nos rames. Voguant sur l’esquif
De souvenirs fleuris à la pâle corolle
Pareille à des nuées dans l’air, comme une étole
Nous passions sous les ponts, évitant les récifs.


Ayant pour équipage un passé oublieux
Qui laissait un orage accrocher le rivage
Nous poursuivions, amer et tendre, le voyage
Éphémère de cendres, charbons noirs des cieux...

.

Ce pont où s’inclinaient ensemble nos visages
Et dont le parapet nous servait de béquille
Soutenant notre vie qui va l’amble et vacille
Au gré d’une ombre grise et roses paysages


Tant de fois nous l’avons en tout sens arpenté
Engourdis par le froid de quelque épaisse brume
Remontant le canal comme une immense grume
Saisis parfois d’effroi, ébaudis de beauté.


Sous ces pierres taillées, arrondies à nos pas
Un tapis frissonnant de nymphéas pastel
Rendait grâce à Monet –languides demoiselles
En robe d’ors brodés, vives aux clairs éclats...


Entre nos corps, cette prudente clé de voûte.
Mais nos regards rêvaient au loin, vers des nuances
Où se mêlaient des bleus, des blancs, et ce garance
Qui consumait nos cœurs emplis de sombres doutes...

.

... Au voisinage, qui défile comme un cri
Devant mes yeux brouillés, signant l’indifférence
La vacuité du temps, cruauté de l’absence
Un désert se profile, abysse de l’oubli


Où les herbes brûlées semblent à l’abandon.
Un bagage d’ennui rend lourdes mes paupières
Vides sont mes regards, que tu aimais naguère.
Il n’a suffit que d’un instant d’inattention.


Et soudain je défaille -hébétude d’un quai.
Une erreur, un détail ? Ô défunte mémoire !
Que les ans, feux de paille, préludent aux soirs.
Silence sur les rails, je lisse mes effets.


***


Messaline - juillet 2010

Messaline
Messaline
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 635
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 60
Localisation : Dans une étagère

http://nine.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ô défunte mémoire ! Empty Re: Ô défunte mémoire !

Message  Sylvie le Dim 19 Sep - 6:29

Un poème habile pour parler du passé, des pensées et des instants d'hier.

Il est parfois difficile de se souvenir de ce qui est bon mais notre mémoire n'arrive, pour la plus part du temps, à ne pas oublier ce qui a fait mal.

Très beau poème et toujours aussi contente de lire tes mots.

Juste un petit détail :

"A tant guidé nos rames. Voguant sur l’esquif" ( guideR non?)

Sylvie
Sylvie
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 63
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Ô défunte mémoire ! Empty Re: Ô défunte mémoire !

Message  Nilo le Dim 19 Sep - 14:09

Belles lignes sur les souvenirs qui défilent une fois que le temps, défié, les a dilué dans ces eaux boueuses pour mieux les charrier et les entrechoquer, les confronter à l'oubli. Qui malgré tout a du mal à s'installer.

Nilo, dans le delta.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 67
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Ô défunte mémoire ! Empty Re: Ô défunte mémoire !

Message  Lalou le Mar 10 Mai - 20:16

Poéme d'un véritable auteur et d'une grande hauteur, souvenirs, mémoire , ces mots nous parlent toujours.

_________________
:fee LaLou
Lalou
Lalou
MacadAdmin
MacadAdmin

Messages : 6432
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 199
Localisation : Sud

http://www.macadam-forum.net

Revenir en haut Aller en bas

Ô défunte mémoire ! Empty Re: Ô défunte mémoire !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum