Derniers sujets
» Nef sans but
Aujourd'hui à 12:12 par Io Kanaan

» Ambicuniculus
Hier à 11:07 par Io Kanaan

» Ambiplantigrade de gueules
Ven 19 Jan - 10:37 par Io Kanaan

» Fanée la fleur de l’âge
Jeu 18 Jan - 20:13 par Io Kanaan

» Âne-girafe de sinople
Mer 17 Jan - 10:59 par Io Kanaan

» Dame du cloître
Mar 16 Jan - 11:09 par Io Kanaan

» Consécration de Monseigneur Paon-Périgouste
Lun 15 Jan - 11:21 par Io Kanaan

» stopper le monde
Lun 15 Jan - 11:19 par Io Kanaan

» Parenthèse fermante
Dim 14 Jan - 16:48 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Comateen  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54251 messages dans 8461 sujets

俳句

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

俳句

Message  Haïku Grunge le Ven 8 Aoû - 9:05

Ici aussi, je me rend compte qu’il existe dans cette maison un défaut de mécanique encore perceptible.
J’ai ouvert la maison et j’ai ouvert alors dés le premier jour mon journal de bord, je me rend compte à présent que le moindre recoin de cette maison a un rapport avec mon histoire.

Le regard perdu, j’évite à présent toute propagande commerciale, politique, conformiste ou autres… pour ne pas sombrer encore plus. Au dessus du vieux magnétoscope, des cierges aux figures surprenantes, dessinent des ombres et des lumières ; au milieu de cette obscurité, un clair-obscur semble vouloir me piéger dans cette grande maison qui n’est pas à moi ; je sais pourtant que si j’appelais à l’aide, personne ne viendrait à mon secours… Même si j’ai pris soin de mettre le couvercle sur le chaudron. 
Paniqué, avec mes 100 grammes de Porto Blanc dans le verre ou dans les veines, entre les bouquins sur la Corse en cours de lecture, la peur commence à me saisir alors que s’éteignent les téléphones aux cris crépitants en toute saison, et l’angoisse arrive à grand pas, alors qu’au loin s’éteignent les derniers feux…
C’est ainsi que j’ai veillé, pâle et tremblant au centre de la nuit.

Une peur inexpliquée d’ailleurs puisque ce matin, en descendant à la cave, j’ai découvert une entrée pour partir sur le chemin des rêves ; je suis resté là, devant cet antre miraculeuse, au coeur d’un silence presque absolu, à élaborer une stratégie pour me débarasser de ces comportements automatisés que j’ai acquis depuis ma tendre enfance et abandonner ainsi cet organisme dénaturé. 
Cet univers dont je n’appartiens plus défile sous mes yeux ; son uniformité m’angoisse. Acculé dans mes retranchements psychiques, je me réfugie vers ce que je crois être mon ego pour capter les scintillement du ciel, autant de ravissements dont je souhaite saisir chaque instant. Quand tout sera fini, quand je serais à nouveau en chemin vers les rêves, je recommencerais à écrire de la poésie.

Nouveau Blog avec #Dunhill le long des routes du Sud comme lancement http://notesmat15.skyrock.com http://notesmat15.skyrock.com
avatar
Haïku Grunge
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 34
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 32

http://notesmat15.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 俳句

Message  Sylvie le Dim 10 Aoû - 5:38

Un contexte sombre comme à la recherche de soi même =

-.... à élaborer une stratégie pour me débarrasser de ces comportements automatisés que j’ai acquis depuis ma tendre enfance....

Au sein de cette société, il est très difficile de SE retrouver vraiment tellement on n'enterre notre propre personnalité !

Merci de ce partage et de ta présence .  Very Happy
avatar
Sylvie
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 4923
Date d'inscription : 10/09/2009
Age : 61
Localisation : France

http://inimaginaire.net/blog/?p=1

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum