Derniers sujets
» Paisible démon de sinople
Aujourd'hui à 12:11 par Io Kanaan

» Ambiloup alchimiste
Hier à 11:13 par Io Kanaan

» Nef de l’antitroll
Jeu 14 Déc - 16:30 par Io Kanaan

»  Rêveuses azurées
Mer 13 Déc - 11:10 par Io Kanaan

» En tranchée, version
Mer 13 Déc - 11:08 par Io Kanaan

» Parvis extérieur de la France
Mer 13 Déc - 9:44 par Dimitryet

» Lente nef de gueules
Mar 12 Déc - 11:20 par Io Kanaan

» Seigneur chiropode
Lun 11 Déc - 11:06 par Io Kanaan

» Ambibélier
Dim 10 Déc - 14:35 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Mots-clés

Comateen  

Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Casimir

Nos membres ont posté un total de 54202 messages dans 8418 sujets

petit matin 6.36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

petit matin 6.36

Message  marc le Lun 11 Juil - 4:37

Le petit matin émerge dans une lumière sale. La chaleur d’hier s’est poursuivi dans une poisse nocturne. On respire un peu mieux maintenant. Je rêve d’autres villes, je rêve de ne pas être dans l’écrin de ce monde et de ne pas, chaque matin retenir ma peur comme un chien affamé. De me dire « tais-toi » ou « le bonheur est possible pour moi, pour nous tous ».
On s’avise de comprendre que le bonheur des individus est contrecarré par leurs envies, rongé par leur solitude.
La lumière du jour perce dans la mélasse de l’humidité.
On voudrait parler véridiquement de soi et du monde. On voudrait pour hier soir s’être éblouie d’un ruban de lumière urbaine aux antipodes.
Mais on comprend que la fraternité est un mot et qu’hypocritement nous soutenons notre agglomérat.
J’ai souvent honte de notre race d’homme !
On se contraint, on s’abdique. Nous marchons en grandissant sur nos rêves d’enfants et de jeunes adultes.
Comment nous « produire » en vérité, en franchise, avec la douceur et le tact.
Maintenant dehors la mélasse qui nous visitait entre la nuit et le jour blanchit et prend, prendra peu à peu un implacable visage aux températures élevées.
Il faudrait que je finisse de dire cette chute de l’espérance à l’intérieur de l’âme humaine.  Comme Ponge me diriger loin des villes peuplées et tristes, des beauté hommes et de femmes et de toutes ces histoires leur appartenant comme des tumeurs. Faire alors l’éloge d’un verre, d’un mur éventré.
ni de la récurrence des jours humains
ni de la beauté de l’objet mort
mais chercher ce qui ne s’altèrent pas, ce qui ne revient pas et donc qu’on ne peut attendre.
Non, non il ne s’agit pas de la stupidité de la morale avide de jouir toujours et à chaque instant, ce qui d’ailleurs n’est que mot et pratique impossible.
Je n’aime rien d’autres que le désert d’avant les hommes ou la béatitude qui les éloigne à l’intérieur du monde.

Si l’admiration de la beauté et sa tentative d’écriture tout comme le ravissement de la saoulerie de la prose du monde avec ce qu’elle contient de chaotique me tiennent debout.
alors ma peur est sans importance
et ma mort anecdotique.

marc
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 786
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: petit matin 6.36

Message  Io Kanaan le Lun 11 Juil - 15:50

Il est encore temps,au petit matin, de rêver... et même, de grand matin.
avatar
Io Kanaan
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 3310
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 63
Localisation : Quartier Latin

http://paysdepoesie.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum