Macadam
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Cochon-Loup
Fleurs étranges EmptyAujourd'hui à 7:54 par Io Kanaan

» Flamme de sagesse
Fleurs étranges EmptyHier à 7:44 par Io Kanaan

» Porc idéaliste
Fleurs étranges EmptyDim 27 Sep - 7:56 par Io Kanaan

» Vingt-deux lettres
Fleurs étranges EmptySam 26 Sep - 19:24 par Io Kanaan

» Un ambicerf en quête d’infini
Fleurs étranges EmptySam 26 Sep - 8:08 par Io Kanaan

» Planète de Schrödinger
Fleurs étranges EmptyVen 25 Sep - 7:44 par Io Kanaan

» Colonne de l’ambiserpent
Fleurs étranges EmptyJeu 24 Sep - 7:10 par Io Kanaan

» Aquila sociabilis
Fleurs étranges EmptyMer 23 Sep - 7:39 par Io Kanaan

» Katzenturm
Fleurs étranges EmptyMar 22 Sep - 7:28 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est PÉPÉ JACKY VOUS RACONTE

Nos membres ont posté un total de 55341 messages dans 9494 sujets

Fleurs étranges

Aller en bas

26102010

Message 

Fleurs étranges Empty Fleurs étranges




Quand le besoin d'expression franchit les frontières de la réalité trop agressive ou prégnante, trop commune, lassante et mille fois répétée, l'ineffable s'engouffre, s'engonce et sourd dans la musique, dans l'abstraction ou dans la poésie.
Naissent des fleurs étranges, des bouquets sonores, colorés ou signifiants, où malgré soi, quoiqu'on fasse ou dise, jaillit le souterrain, comme le pendant de l'arbre visible. Des racines et leur gangue minérale nourries de nappes profondes et d'un restant d'étoile : le magma.
Je suis un arbre, nous sommes des arbres; les celtes l'avaient compris qui donnaient à chacun selon sa naissance une essence particulière.
Entre la rive et l'eau, je suis le saule tendre et coloré. Salix je soigne et osier je porte. Mille fois taillé, je renais de mille rameaux. Les branches hérisson ou bouquet, c'est selon, comme la tête en loupe, farcie de cent noeuds bruns ou de cent arabesques blondes. Des racines traçantes, superficielles ? Personne n'est parfait. Plaque sensible plutôt qu'arbre cantonnier. Remuant ou s'adaptant à chaque risée, c'est encore selon. Attarder le regard, l'appuyer, peut faire de tout son contraire. Le fusain, charbon de saule a la préférence de ma main au dessin et ces crayons acquis hier, du même bois, sont déjà les prolongements branchus favoris de mes doigts. Mes amis sont roseaux ,hérons, mésanges grégaires à longues queues et martins pêcheurs, autour des terres gagnées sur l'eau, fleuries de consoude, l'herbe à tout faire et jamais loin de la mer, de ses goélands et de ses grèves.
Nous sommes des arbres. Aux formes parfois étranges.
Fleurs étranges Fleurstranges2
gerard hocquet
gerard hocquet
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 194
Date d'inscription : 24/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : redditgoogle

Fleurs étranges :: Commentaires

Dam

Message le Mar 26 Oct - 22:23  Dam

J'ai trouvé dans ce texte illustré "Fleurs étranges" et le précédant "Octobre et l'arbre", un thème et un style superbes qui m'ont rappelés le non moins superbe écrit de Paul Valéry "Le dialogue de l'arbre" ; et l'illustration n'est pas étrangère non plus à ce souvenir enfoui solidement en moi, telles les racines d'un arbre.

Dam,
«Le dialogue de l'arbre» - 1964. Ouvrage d'art comprenant 25 lithographies en couleurs du peintre André COTTAVOZ (1922). MOURLOT imprimeur.

"La vie c'est un arbre que la tempête secoue", Martin Gray - Le Livre De La Vie.

Revenir en haut Aller en bas

Sylvie

Message le Mar 30 Nov - 7:14  Sylvie

Je suis allée dans les secondes chances et voilà ce que j'ai trouvé.

Contente de mes fouilles car ça vaut le détour.

L'étrangeté a un charme très hypnotique.

J'aime

Sylvie

Revenir en haut Aller en bas

Message   Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum