Macadam
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Revanche de la tortue
Sur l'île du Bonheur EmptyHier à 8:49 par Io Kanaan

» Loin des chasseurs
Sur l'île du Bonheur EmptyLun 29 Nov - 8:54 par Io Kanaan

» Monarque hybride
Sur l'île du Bonheur EmptyDim 28 Nov - 8:51 par Io Kanaan

» Prédateur
Sur l'île du Bonheur EmptySam 27 Nov - 8:58 par Io Kanaan

» Seigneur de la mare
Sur l'île du Bonheur EmptyVen 26 Nov - 8:44 par Io Kanaan

» Pachyderme antédiluvien
Sur l'île du Bonheur EmptyJeu 25 Nov - 8:48 par Io Kanaan

» Crosse de sable
Sur l'île du Bonheur EmptyMer 24 Nov - 8:13 par Io Kanaan

» Tour de Carabas
Sur l'île du Bonheur EmptyMar 23 Nov - 8:59 par Io Kanaan

» Fantôme d’une feuille
Sur l'île du Bonheur EmptyLun 22 Nov - 8:52 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 448 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Marine8316

Nos membres ont posté un total de 55814 messages dans 9910 sujets

Sur l'île du Bonheur

5 participants

Aller en bas

Sur l'île du Bonheur Empty Sur l'île du Bonheur

Message  léo Jeu 15 Déc - 22:48

Danger Poésie
Editorial numéro 13



Sur l'île du Bonheur


Une sorte d'incroyable déni collectif se perpétue depuis l'époque où le "nuage "de Tchernobyl, dont le feu radioactif n'est nullement éteint à ce jour, annonçait déjà le pire à venir, recouvrant toujours d'une chape de plomb de non-information la majeure partie de l'humanité. Les illusoires récompenses d'une "lutte pour la vie" qui est en réalité une lutte contre la vie, ont donné toute la mesure de l'impasse où nous nous retrouvons aujourd'hui. Certes, un sommeil agité entretient le rythme en dents de scie des affaires courantes du plus grand nombre, un "Grand Sommeil" stratégiquement entretenu pour des raisons d'hégémonie économique (donc de gouvernance mondiale) par les États-Unis qui depuis les premiers temps de leur création ont fait du crime de masse leur spécialité (génocide des natifs amérindiens, agent orange au Vietnam, bombes d'Hiroshima et de Nagasaki, mise en place de dictatures sanglantes - comme le Plan Condor - au service des intérêts d'un capitalisme mondial monstrueusement centralisé sous la bannière étoilée d'un futur gouvernement mondial fasciste qui ira bien au-delà des "prédictions" d'Orwell (1984), et de Huxley(Le Meilleur des Mondes). Lovecraft y puiserait de quoi glorifier son panthéon noir:

« Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation ce qu'il renferme. Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent ; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons : alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions dans cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres. »

Très rares sont les États résistant au processus de financiarisation planétaire que la "pensée globale" justifie envers et contre toutes formes de moralité humaine nous l'imposant comme un remède incontournable. Tous ceux qui refusent de se plier au dogme des tyrans de la mondialisation forcenée, sont automatiquement diabolisés par les prêtres médiatiques de l'Empire. Les classes moyennes profitant des miettes qui leurs sont parcimonieusement distribuées préfèrent se doper à toutes les substances licites que le marché leur "offre" plutôt que d'ouvrir les yeux sur ce qui les attend dès demain ou après-demain. Le meilleur reste à venir, soyons en sûr: les signes ne manquent pas et il faudrait être aveugle ou complètement borné pour continuer à faire comme si de rien n'était.

Les événements funestes auxquels nous sommes exposés actuellement nous ramènent à nos responsabilités et à notre conscience de citoyens du monde et d'habitants de la terre: puissent-ils nous apporter la sagesse et le désir de nous éveiller, de nous révolter et d'agir avec discernement, puissent-ils nous remettre en contact avec les forces naturelles que dans notre folle prétention à dominer la vie, nous avions cru asservir. Espérons que nous disposons encore de suffisamment de temps pour changer le cours des choses et de nous reconnaître pour ce que nous sommes les uns envers les autres. En une période tellement cruciale quant au devenir de l'espèce humaine, nous n'aurons pas d'autre choix que de renoncer à cette opulence de façade qui est la vitrine décadente d'un système économico-politique sans conscience universelle, lequel nous a en quelque sorte conditionné à son image, croyances personnelles et sentiments compris. J'ai dit une fois que Fukushima (L'île du bonheur") était désormais devenu le nom la Terre... Et le blog de l'association Kokopelli* nous donne de jour en jour des nouvelles de plus en plus alarmantes tandis que nos gouvernements et les médias qui les soutiennent tentent de rassurer les populations engourdies par des siècles de soumission aveugle.

Dès à présent, nous ne pouvons plus ignorer que nous sommes tous les complices par négligence ou indifférence de la mafia psychopathe mondialisée, de ses armées et de ses polices robotisées, de ses politiciens véreux, de ses institutions corrompues: s'indigner ne sert strictement à rien face à l'énormité du cauchemar qui s'étale maintenant devant nous, et voter encore moins puisque ce droit nous a été récemment confisqué par l'Union Européenne et ses Grands Maîtres Argentiers. Pour paraphraser Arthur Rimbaud, je serais enclin à penser que, au vu des régressions sociales en cours depuis quelques décennies : "La démocratie devient la farce à mener par tous!"

Armez-vous citoyens, cessez d'être des lâches à la petite semaine! Armez-vous de courage, de compassion, d'amour, soyez subversifs citoyens et non plus ces machins choses qui prennent des poses avantageuses devant vos pairs, révoltez-vous! Voyez loin et soyez en actes solidaires des peuples qui osent secouer leurs chaînes d'humiliation séculaires! Chaque soir, abandonnez vos foyers, votre confort, et marchez dehors bras dessus bras dessous, avancez vers où il fera encore bon vivre en dépit des mascarades et des grimaces des possédants avares, riez et dansez citoyens contre les forces de l'ordre qui vous occultent, dansez une Carmagnole multicolore au son des canons qui font trembler le sol sous vos pieds. Lâchez-vous citoyens, ralliez-vous, rassemblez-vous pour renverser les démocratures grandguignolesques qui nous déciment, nous divisent, nous réduisent à quia. Écoutez Citoyens, entendez-vous le cri de la Terre?


André Chenet pour le blog Danger Poésie

léo
léo
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 1224
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 37
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Sur l'île du Bonheur Empty Re: Sur l'île du Bonheur

Message  Dam Ven 16 Déc - 11:25

Du beau travail Léo ! Un positionnement argumenté qui a pour mérite d’assumer ses dires et ses vues.

Dam, vraiment, l’argent pourrit tout. Vraiment.
Dam
Dam
MacadAccro
MacadAccro

Messages : 3006
Date d'inscription : 27/08/2009

http://membres.multimania.fr/bartolo_damien

Revenir en haut Aller en bas

Sur l'île du Bonheur Empty Re: Sur l'île du bonheur

Message  MARQUISE Ven 23 Déc - 7:32

Si je devais choisir un porte parole ici sur ce forum littéraire, nul doute que je penserais à toi.

Je ne peux qu'approuver cet incroyable moment de lucidité, face à la meute aux médias, la folie des démocratures qui se rêvent conquérantes et voudraient combler le vide spirituel avec sa fosse à déchets.
Je m'étonne qu'il n'y a pas plus de commentaires, peut-être que nos frères et sœurs ne sentent pas les exhalaisons du « déni collectif » ce"Grand Sommeil" qui meut tous ces morts-vivants. Peut-être sommes-nous comme ces insectes pris dans la toile d'araignée.
Et pourtant je pense que la lutte n'est pas vaine, qu'on peut encore saper les fondements de l'Empire.

A lire et à relire religieusement. A méditer aussi. Et recommencer à réfléchir, à penser par soi-même. En finir avec l'idée, ce fantasme populaire, qu'on est tous condamné à approuver et à avaler ses cachets et sa soupe verdâtre après les appels du soir, les angélus télévisuels.
MARQUISE
MARQUISE
MacadAdo
MacadAdo

Messages : 52
Date d'inscription : 22/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sur l'île du Bonheur Empty Re: Sur l'île du Bonheur

Message  flo Ven 23 Déc - 9:18

^^ jolie rhétorique, la fin me fait penser à un passage de La sagesse dansante de rabbi nahman
"Il
disait lui même : "j'ai beaucoup dansé cette année", parce que c'est
cette année que fut promulgué le décret dit punktin. C'est à cause de
cela qu'il dansa tant, parce qu'au moyen de la danse, on peut
transformer les forces du mal et annuler les décrets."

pour ma part je m'en retourne à ma danse d'annulation des chèques oubliés --'
flo
flo
MacadMalade
MacadMalade

Messages : 208
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 34
Localisation : toulouse

https://www.facebook.com/FloranDelaunay

Revenir en haut Aller en bas

Sur l'île du Bonheur Empty Re: Sur l'île du Bonheur

Message  Nilo Dim 26 Fév - 11:41

Oui, c'est de la rhétorique.
Et même plus, du sophisme !
Même si je ne rejette pas tout en bloc je ne peux que m'élever contre cette caricature bien ordonnée, bien agencée, bien policée qui nous est faite ici d'un monde dont seuls quelques bien-pensants, pensant bien du bon côté surtout, seraient conscients et qui s'érigeraient en marqueurs de la direction à prendre et surtout du bon sens.
Bien sûr que des choses excessives se passent, bien sûr qu'on ne nous dit pas tout, bien sûr qu'il existe des intérêts supérieurs "aux nôtres" que certains voudraient mettre sous l'éteignoir.
Bien sûr que la conscience du monde est une conscience molle. Mais quand même, le simple fait de pouvoir le dire ici, et pourquoi pas ailleurs, est un des gages de la liberté qui nous est donnée de FAIRE SAVOIR, pour peu que nous sachions.

Alors, écoutons, lisons, regardons. Et évitons les invectives et les discours lénifiants, d'où qu'ils soient prononcés.
Je ne me revendique d'aucune conscience "supérieure" qu'il me faudrait suivre comme son (mon ?) ombre.

Nilo, Dieu suffit à ma peine.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 69
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Sur l'île du Bonheur Empty Re: Sur l'île du Bonheur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum