Macadam
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Derniers sujets
» Cochon-Loup
Les Lettres de Pandore EmptyAujourd'hui à 7:54 par Io Kanaan

» Flamme de sagesse
Les Lettres de Pandore EmptyHier à 7:44 par Io Kanaan

» Porc idéaliste
Les Lettres de Pandore EmptyDim 27 Sep - 7:56 par Io Kanaan

» Vingt-deux lettres
Les Lettres de Pandore EmptySam 26 Sep - 19:24 par Io Kanaan

» Un ambicerf en quête d’infini
Les Lettres de Pandore EmptySam 26 Sep - 8:08 par Io Kanaan

» Planète de Schrödinger
Les Lettres de Pandore EmptyVen 25 Sep - 7:44 par Io Kanaan

» Colonne de l’ambiserpent
Les Lettres de Pandore EmptyJeu 24 Sep - 7:10 par Io Kanaan

» Aquila sociabilis
Les Lettres de Pandore EmptyMer 23 Sep - 7:39 par Io Kanaan

» Katzenturm
Les Lettres de Pandore EmptyMar 22 Sep - 7:28 par Io Kanaan

Le Macadam se déroule

RETROUVEZ TOUS LES
INTERVIEWS DES AUTEURS


Statistiques
Nous avons 447 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est PÉPÉ JACKY VOUS RACONTE

Nos membres ont posté un total de 55341 messages dans 9494 sujets

Les Lettres de Pandore

Aller en bas

Les Lettres de Pandore Empty Les Lettres de Pandore

Message  vali le Ven 14 Mai - 18:29

Les lettres de Pandore



6 heures du mat. Je me réveille, j'ai chaud et je sens ton corps. Je m'assieds sur le lit. Un mince rayon de lumière s'est faufilé au travers des stores et sublime ton sexe.
Ces quelques lignes, tu les liras ce midi, en te réveillant, seul et me cherchant peut-être.

Hier soir en entrant dans ton appartement, suivant tes indications, je t'ai trouvé assoupi sur ton lit.
Tu n'es pour l'instant qu'un parfum, une odeur qui m'a guidé jusqu'à ta chambre... Je me suis blottie contre toi, imaginant le grain de ta peau sous mes doigts, te respirant. Une senteur sucrée m'a étourdie. L'oreille près de ta bouche, ton souffle m'invite aux baisers... Toujours tu dors paisiblement. Mes lèvres flirtent avec les tiennes encore endormies. Je frémis. Tu t’éveilles.
Je m'attendais à ce que ce soit intense, que le rythme et les initiatives sexuelles ne soient que de mon fait... Quelle surprise !
Avec douceur, tu m'as invitée à m'allonger. Le temps a suspendu son cours. Notre respiration s'est substituée aux mots. Tes mains ont parcouru ma nuque, mes épaules, mon dos, la chute de mes reins... Tendresse inaccoutumée, un homme au visage qui m'est inconnu, mais dont la peau me semble si familière : des ingrédients dont la saveur me convie à la gourmandise...Je suis insatiable.
Femme égoïste je suis devenue le temps d'une nuit... Je m'en excuse par le biais de cette lettre.
De tendresse envers toi j'ai manqué, alors que mon attitude serait dans pareille situation la même que la tienne : un élan d'affection.
Pourquoi ce comportement ? La rareté ?
Déstabilisée, je n'ai su faire preuve d'aucune chatterie. J'aurais voulu, moi aussi, me souvenir de ton visage au travers de mes doigts, apprécier le velouté de ta bouche...
En colère, ébranlée, apeurée par des attitudes si naturelles dont j'ai été privée, je ne t'ai pas offert une tendresse méritée.
Tu m'as fait plaisir. Mes seins, tu les as tantôt vouvoyés, tantôt tutoyés. Mon sexe, tu cherchais à le connaître, à en être à son écoute et non à le dompter.
Je t'ai fait plaisir. Ton sexe. Objet de tous mes délits. Je l'ai goûté comme un péché mignon dont on rougi lorsqu'on pense à la jouissance qu'il procure.
Cependant, sur ma douceur, il manque l'essentiel : la cerise.

Cette lettre, posée sur ton oreiller, m'évite de répondre à une de tes futures questions :
-Veux-tu me revoir ?

levie.risaunco@hotmail.fr


1ère lettre d'un échange écrit avec un ami
vali
vali
MacaDeb
MacaDeb

Messages : 16
Date d'inscription : 21/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les Lettres de Pandore Empty Re: Les Lettres de Pandore

Message  Nilo le Ven 14 Mai - 18:37

Je viens de relire (après avoir lu celui-ci) le commentaire que j'avais fait sur l'un de tes précédents textes posté ici.
Et bien voilà. Je trouve ici l'émotion qui m'avait fait défaut précédemment.
Au plaisir donc d'une autre lecture.

Nilo, ouvre-boite.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 68
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Les Lettres de Pandore Empty Re: Les Lettres de Pandore

Message  Nilo le Mer 2 Juin - 18:54

Les "Seconde chance" de Dédé me donnent une occasion d'en donner une à ce texte oublié.

Nilo, coup de pouce.

_________________
... Tu lui diras que je m'en fiche. Que je m'en fiche. - Léo Ferré, "La vie d'artiste"
Nilo
Nilo
MacadAngel
MacadAngel

Messages : 7727
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 68
Localisation : Tours

http://pagesperso-orange.fr/cavazza/

Revenir en haut Aller en bas

Les Lettres de Pandore Empty Re: Les Lettres de Pandore

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum